[Aller au menu]

Actualités

  • Partager : Facebook
  • Partager : Twitter
  • Partager : Linkedin
  • Partager : Viadéo
  • Le magasin Kiabi, implanté à Chemin-Long depuis 1989, a inauguré mardi son nouveau concept Kiabi One. Un relookage qui aura nécessité trois mois de travaux et un investissement de 700.000 euros. Cet établissement de 2.700 m² et qui emploie 30 salariés, fait partie des dix premiers magasins français Kiabi en terme de chiffre d'affaires (1er en Aquitaine).

    Le même jour Darty inaugurait son 229ème magasin et le 11ème entièrement digitalisé. Implanté jusqu'à présent à proximité de la porte 1 du centre Mérignac-Soleil, l'établissement a déménagé dans les anciens locaux de Surcouf, en travaux depuis la fin du mois de novembre. L'extension de la surface commerciale de 900 à 2.100 m² a par ailleurs entraîné le recrutement de 10 salariés supplémentaires. 30 personnes y travaillent aujourd'hui.

  • D'après le Journal de l'Aviation du 2 avril, la Direction Générale de l'Armement (DGA) a confié à Sabena Technics la transformation d'un avion d'essai en vol racheté récemment à Régional (groupe Air France). Le contrat de modification de l'avion porte sur 35 millions d'euros et a été notifié en 2009.

    En termes de capacités et de performances, l'avion banc d'essai nouvelle génération (ABE-NG) devrait remplacer « trois à quatre Mystère 20 », puisque le nouvel appareil volera davantage, gagnera en polyvalence. Sa capacité de charges de matériels d'essai est portée à trois tonnes.

    Le vol inaugural de l'ABE-NG a eu lieu le 1er mars 2013. Les essais en vol ont démarré en décembre dernier et l'avion est actuellement en cours de certification par l'Agence Européenne de Sécurité Aérienne (EASA). L'appareil devrait être opérationnel début 2015.

  • Un magasin Grand Frais ouvrira ses portesà l'angle des avenues de la Grange Noire et de Magudas le 11 février 2015, en face du magasin So Bio situé au Haillan. Le permis de construire a été délivré et les travaux devraient démarrer rapidement.

    Le concept de Grand Frais est de réunir, sous une seule halle, six commerçants indépendants, spécialisés et locaux qui animeront leur propre univers de primeurs, de « produits du monde », de boucherie, de crèmerie, de poissonnerie et de boulangerie. Chaque magasin se constitue sous la forme d'un Groupement d'Intérêt Economique (GIE).

    Le magasin sera situé sur une parcelle de 9.000 m² et s'étendra sur 990 m². 2.000 m² d'espaces verts sont prévus. L'ouverture du magasin entraînera la création de 35 à 40 emplois (un magasin de hard discount d'une surface comparable ne crée en général que 7 emplois).

  • Pour sa douzième édition, l'Université d'été de la Défense se déroulera les 8 et 9 septembre à Mérignac et Bordeaux-Lac. Après la marine qui avait accueilli l'édition à Brest et l'armée de terre à Pau, c'est l'armée de l'air qui sera cette année le « partenaire de Défense » de l'UED sur la base aérienne 106.

    Présentation des armées sur la base, ateliers au palais des congrès et visites d'entreprises aéronautiques sont notamment au programme de ces deux journées. 420 personnes sont attendues.

    L'événement précédera les salons UAV et ADS Show, qui se dérouleront sur le même lieu du 9 au 11 septembre.

    Le programme complet est disponible sur le site officiel : www.universite-defense.org 

  • Après Easy Cash, Cash Express et Troc de l'ile, Mérignac devrait accueillir une nouvelle enseigne spécialisée dans l'achat et la revente de biens d'occasion. Affair's devrait en effet s'implanter début mai au 20, avenue de la Somme, dans les locaux de l'ancien magasin MDA.

    Ce magasin sera le neuvième et la première franchise de la chaîne, dont le siège et la centrale d'achats se trouvent à Grenoble. L'établissement sera dirigé par le Mérignacais David Cazalis, qui est aussi l'ancien directeur du magasin Leader Price. L'ouverture représente un investissement de plus de 250.000 euros.

    Comme pour ses concurrents, Affair's apportera un soin particulier aux conditions d'achats (les transactions seront filmées et consignées dans un livre de police). Le magasin proposera toutes les familles de produits, à l'exception du textile et de l'ameublement. Trois emplois seront créés dans un premier temps.

  • Le prototype du bimoteur tout-électrique E-Fan a réalisé son vol inaugural le 11 mars dernier à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. L'E-Fan est un avion-école, fabriqué en fibres de carbone par une PME charentaise (Aero Composites Saintonge, ACS) en partenariat avec Airbus Group Innovations. Il est équipé de deux turbines électriques lui permettant de voler jusqu'à 220 km/h (160 km/h en vitesse de croisière). Son autonomie est d'environ une heure.

    Présenté en juin dernier au salon du Bourget, le projet est devenu entre-temps l'un des 34 projets emblématiques de la "Nouvelle France Industrielle" d'Arnaud Montebourg. L'E-Fan est un petit avion biplace de 6,7 m de long pour 9,5 m d'envergure. Son développement est également soutenu par la DGAC. 

    Airbus Group espère une commercialisation d'ici quatre ou cinq ans, avec notamment la création d'une filiale baptisée VoltAir, qui supporterait le lancement d'une aviation électrique 100% "made in France". Le projet devrait déboucher sur la construction en Aquitaine d'une usine d'assemblage, en partenariat avec les industries locales. Il est également question, plus tard, de la création d'un centre de formation spécifique de pilotes.

  • Un noyau dur d'entreprises implantées dans le quartier de l'aéroport (AT Internet, Cofinoga, Fabre Courtage Assurances, La Lyonnaise des Eaux, Orange, Quality Suites notamment) se réunissent depuis plusieurs mois à l'initiative de Primagaz pour améliorer les trajets de leurs collaborateurs, mais aussi - et c'est une nouveauté -, pour faciliter les déplacements de leurs clients. Un plan de déplacement interentreprises (PDIE) devrait donc être lancé à moyen terme, en particulier pour les parcs Ariane, Cadéra et Kennedy.

    L'initiative vise à optimiser les déplacements en toute sécurité, ainsi qu'à favoriser l'adoption de nouvelles habitudes de déplacement, privilégiant les modes de transport doux ou collectifs. Les réflexions sont menées en concertation avec les entreprises générant des flux importants de trafic, en particulier l'aéroport et Thalès.

    La démarche est soutenue techniquement et financièrement par le club de la mobilité, qui est animé par l'Ademe, la Communauté Urbaine et la CCI de Bordeaux. Le club des entreprises de Mérignac participe à la coordination.

    Pour toute information, contacter Vincent Guerré - vguerre(at)primagaz.fr - administrateur du Club des Entreprises de Mérignac.

  • Le groupe Klépierre, qui gère le centre commercial Mérignac Soleil, vient de fixer l'inauguration de l'extension de la galerie pour le mercredi 14 mai prochain à 17h30. Cette inauguration sera le point d'orgue d'un chantier lancé en 2010 par le dévoiement des canalisations du centre et les travaux de voirie. L'ensemble aura entraîné un investissement de 70 millions d'euros environ. Le chantier se terminera courant 2015 par la réalisation d'un second parking en silo.

    Le centre étendu accueillera finalement 36 nouvelles boutiques (contre 90 actuellement), dont 32 nouveautés et 4 transferts, sur 6.000 m² de surfaces commerciales supplémentaires. Les locomotives de l'extension seront le futur magasin H&M (qui devrait ouvrir à la rentrée de septembre sur près de 2.000 m²), A la bonne heure (qui remplacera, sur plus de 800 m², la cafétéria Casino) ou la boutique Mango (725 m²).

    Le textile et l'habillement seront les secteurs les plus représentés, mais le centre accueillera également une grande parapharmacie (Parashop, sur 221 m²), un magasin d'optique (Grand Optical), un magasin spécialisé dans les arts de la table (Du bruit dans la cuisine), un « cigarettier » électronique, un magasin de thé (Kusmi Tea), un bar à ongles et de nouvelles enseignes de restauration. L'extension entraînera également la création de 150 à 200 nouveaux emplois. Sept millions de clients sont attendus pour 2015.

    Photos et liste des nouvelles enseignes

    L'inauguration officielle du 17 mai 2014

  • Le conseil de surveillance de l'aéroport a validé, mardi 18 mars, le projet d'extension de l'« aérogare à services simplifiés » (ou low-cost) billi. Depuis sa mise en service en 2010, le trafic enregistré par billi a en effet dépassé les prévisions. L'aéroport est passé de 483.000 passagers low-cost en 2009 à 1.582.000 en 2013.

    L'aérogare a par ailleurs connu ses premières périodes de saturation à l'été 2013. La nécessité d'une extension s'impose donc d'autant plus que des discussions sont en cours avec plusieurs compagnies pour étendre l'offre actuelle.

    L'extension envisagée devrait permettre de traiter 2 avions supplémentaires en simultanée, soit six au total. La création du nouveau bâtiment de 1.000 m² entraînera également un investissement de 1.700.000 euros. L'objectif de mise en service de billi 2 est fixé à la fin du premier semestre 2015.

  • La compagnie aérienne Helvetic Airways a été présentée mercredi 19 mars à l'aéroport à l'occasion de l'ouverture prochaine de la liaison vers Zurich. La ville sera en effet desservie deux fois par semaine (jeudi et dimanche) entre le 8 mai et le mois d'octobre. C'est la troisième destination helvète depuis Mérignac, easyJet desservant déjà Bâle-Mulhouse (100.000 passagers en 2013) et Genève (160.000 passagers et 2013). Cette dernière sera également desservie par Etihad Regional à partir du 28 avril.

    L'ouverture de la liaison entre Bordeaux-Mérignac et Istanbul vient également d'être annoncée par Turkish Airlines. La ville turque sera desservie dès le 12 juin 2014 au rythme de quatre vols hebdomadaires (lundi, mercredi, jeudi, samedi). Mérignac a donc été préférée à Nantes, la compagnie Turkish Airlines étudiant les deux possibilités depuis la fin de l'année 2013.

    Avec 12.000 ressortissants dans le département (et 70.000 en Aquitaine), la Gironde est un des territoires où la communauté turque est la plus représentée. L'ouverture de cette ligne régulière ouvre par ailleurs de nombreuses opportunités pour les entreprises de Mérignac et de l'agglomération, notamment dans les secteurs de l'automobile, du matériel électrique, des produits pétroliers et des produits pharmaceutiques.

  • Nouveau mois record pour l'aéroport, puisque le trafic vient de franchir un nouveau pallier avec 304.000 passagers - ce qui est exceptionnel pour un mois de février – et 599.000 voyageurs depuis le début de l'année. Pour mémoire, le trafic avait été respectivement de 288.000 et 574.000 passagers pour la même période de 2013.

    Les vols à destination de Paris ont représenté 123.000 passagers (40,5% du trafic et 4.400 passagers par jour) le mois dernier. Lyon reste toujours la troisième destination avec 35.200 passagers, loin devant Londres (19.400 passagers répartis sur trois aéroports). L'aéroport annonce enfin 14 nouveaux vols courts et moyens courriers pour la saison estivale.

  • Créée en 1989 autour des communes de Mérignac, du Haillan et de Saint-Médard-en-Jalles, la technopole Bordeaux Technowest fête cette année son vingt-cinquième anniversaire en accueillant notamment son neuvième membre avec la commune de Bègles.

    Bordeaux Technowest a progressivement élargi son territoire géographique, créé ses propres outils de développement économiques, affiné sa stratégie en direction de l'aéronautique, du spatial et de la défense (ASD) et fédéré autour d'elle la plupart des grands groupes industriels.

    Avec un budget de plus de 2 millions d'euros, deux sites représentant près de 5 000 m² d'immobilier et 70 sociétés accompagnées par an, Bordeaux Technowest est désormais la plus grande technopole d'Aquitaine et au-delà.

  • Trois ans après avoir racheté le château des Carmes Haut-Brion (situé sur les trois communes de Bordeaux, Mérignac et Pessac) pour un prix record (3 millions d'euros par hectare), Patrice Pichet vient de poser la première pierre du futur chai du vignoble, en présence d'Alain Juppé, Maire de Bordeaux, de Jean-Jacques Benoit, Maire de Pessac et de Michel Sainte-Marie, Maire de Mérignac.

    Dessiné par l'architecte Luc Arsène-Henry et « designé » par Philippe Starck, le nouveau chai de plus de 2.000 m² représente un investissement de 9 millions d'euros. L'inauguration du chai est prévue en 2015 et d'autres investissements dans le parc du château ont par ailleurs été annoncés.

    D'après le château, le nouveau chai sera surtout un outil technique sans vocation commerciale - les cuvées sont pré commercialisées d'une année sur l'autre et les 5 hectares du domaine ne permettront pas d'augmenter la production -, ni touristique. Les équipes seront toutefois étoffées à l'ouverture du chai.

  • L'agence DHL de Mérignac a présenté, vendredi 28 février, le Colibus, un véhicule utilitaire électrique conçu et fabriqué à Auch (Gers) par l'entreprise Hélem. La technologie de Colibus lui permet d'atteindre 750 kilos de charge utile, pour une autonomie de 120 kilomètres et une vitesse maximale de 80 km/h. Il desservira essentiellement les zones urbaines.

    L'agence est installée depuis 1998 dans la zone de fret de l'aéroport. Son site lui donne un accès direct aux pistes. Les colis traités (entre 3 et 4.000 par jour) sont acheminés par un Boeing 757 qui fait une rotation quotidienne Leipzig-Nantes-Bordeaux. L'établissement, qui emploie 39 collaborateurs, couvre la Gironde et la Dordogne.

  • Le CESA Drones et ses partenaires internationaux ont annoncé jeudi 6 mars la création d'un consortium international de sites de tests aéronautiques. Ce consortium devrait rapidement devenir un soutien essentiel aux entreprises, puisque sa mission première sera de faire évoluer l'environnement réglementaire des drones et de l'harmoniser au niveau international.

    La réglementation des drones s'est laissée dépasser par les évolutions et les possibilités technologiques. L'objectif est donc de combler l'écart entre la mise en place de la réglementation et les opérations réelles. Le consortium travaillera en collaboration avec les organismes de réglementation respectifs.

    Le Centre d'Essais et de Services sur les Systèmes Autonomes (CESA Drones), fruit d'une collaboration entre le Conseil régional d'Aquitaine, l'État, la Direction Générale de la l'Aviation Civile (DGAC) et le ministère de la Défense, est la première zone d'essais de drones civils en France. Cette zone est située sur le camp de Souge, à Martignas-sur-Jalle, et à 10 kilomètres de l'aéroport.

  • Créé en 1980 à Mérignac et spécialisé dans l'usinage de pièces mécaniques d'aérostructures ou d'équipements de vol, le groupe AEMI (Applications Electroniques Maritimes et Industrielles) vient d'inaugurer une usine à Ouled Salah, à 20 kilomètres de Casablanca, jumelle de celle qu'il possède déjà en Tunisie. L'investissement industriel sera à terme de "plusieurs millions d'euros".

    Au Maroc, AEMI, qui possède également une usine au Portugal, va travailler pour certains de ses clients historiques comme Thales ou Safran (via Sagem). AEMI devrait réaliser 1,5 millions d'euros de chiffre d'affaires pour son premier exercice. Il vise 4 à 5 millions d'euros d'ici à 2016.

    Le groupe réalise une vingtaine de millions d'euros de chiffre d'affaires. Le site de Mérignac, où se trouvent le siège du groupe et de sa principale filiale AGB, est implanté dans le parc de Saint-Exupéry (rue Jacqueline Auriol) sur 3.500 m² et emploie 80 personnes.

  • L'assureur SPB vient d'annoncer la création d'une nouvelle filiale à Mérignac, dans l'immeuble Pelus Plaza (16, avenue Pythagore) réalisé par le groupe Lazard. SPB est un courtier-gestionnaire, leader européen des assurances et services « affinitaires », présent dans 12 pays.

    A l'origine, le terme « affinitaire » est une notion anglo-saxonne utilisée en marketing ou dans la finance. Le marché de l'assurance affinitaire regroupe toutes les garanties d'assurance, d'assistance ou les services accessoires destinés à un ensemble de personnes qui disposent d'un point commun.

    Créé au Havre en 1965, le groupe emploie aujourd'hui 1.200 personnes et réalise 200 millions d'euros de chiffre d'affaires pour une centaine de grands comptes pour lesquels SPB travaille en « marque blanche » (c'est-à-dire sans apparaître nommément). Au total, SPB gère 40 millions d'assurés environ.

    La filiale de Mérignac sera consacrée à la prévoyance, une activité complètement nouvelle pour le groupe. Les produits concernés relèvent des garanties à la personne (dépendance, obsèques, assurance vie, …). La distribution se fera en mode multicanal. SPB devrait recruter 112 « équivalents temps plein », dont une centaine de conseillers et gestionnaires de clientèle.

    Le travail d'implantation a été conduit par les équipes de Bordeaux Gironde Investissement.

  • La compagnie low-cost Volotea a annoncé l’ouverture, à partir du 21 décembre 2014, d’une nouvelle ligne entre l’aéroport de Bordeaux-Mérignac et Fuerteventura, situé dans les îles Canaries. Après l’ouverture en décembre 2013 de Ténérife, deux îles de l’archipel seront donc desservies.

    C’est la première ouverture programmée pour la saison hiver 2014/2015 mais la quinzième de l’année 2014. La compagnie espagnole a en effet prévu d’ouvrir 5 lignes d’ici cet été : Palma de Majorque, Valence, Naples, Calvi et Figari (aujourd’hui desservie par Hop!).

    EasyJet proposera Amsterdam, Bruxelles, Belfast et Marrakech. Genève (Etihad Regional), Zurich (Helvetic Airways), Birmingham (Flybe), Londres Stansted et Marseille (Ryanair) viennent compléter l’offre.

    Avec 23 compagnies aériennes, l’aéroport dessert plus de 85 destinations directes dont 60 régulières (voir la liste des destinations) et a transporté 4,6 millions de passagers en 2013.

    Turkish Airlines a par ailleurs annoncé sur son site l'ouverture prochaine d'une liaison avec Istanbul.

  • Dans le cadre de son développement, Leroy-Merlin examine depuis plusieurs années l'évolution de son site (90, avenue Henri Vigneau), soit par un réaménagement du magasin actuel, soit par la création d'un nouvel établissement sur une parcelle voisine.

    Le conseil municipal du 21 février dernier a voté le principe d'un conventionnement entre la CUB, la fabrique métropolitaine, Leroy-Merlin et la ville de Mérignac, pour inscrire ce projet dans le cadre de l'opération des 50.000 logements dans la métropole.

    La convention portera sur la rédaction d'une note d'orientation qui fera office de cahier des charges pour un appel à candidatures de groupements maître d'ouvrage/ maître d'œuvre sur le site actuel. La Ville et Leroy-Merlin rédigeront ensemble ledit cahier des charges.

  • Dix-huit mois après l'ouverture de son agence régionale de Mérignac, Realtis (contractant général spécialisé en immobilier d'entreprise) affiche un bilan positif avec une dizaine de marchés en cours de réalisation ou signés.

    L'agence réalise notamment l'extension de l'unité de stockage de Cerp de Pessac, l'extension de l'usine Jock de Bordeaux, la réhabilitation de bureaux dans le bâtiment de l'ancienne Bourse Maritime de Bordeaux ou la construction de la future agence Pôle Emploi de Blaye.

    Pour asseoir son développement, Realtis déménage le 1er mars dans l'immeuble Pelus Plaza au 16, avenue Pythagore.

  • Agro-Froid, spécialiste du froid industriel, notamment alimentaire, vient d'emménager dans le parc d'activités Vert Castel. Créée en 1999, l'entreprise, qui emploie 10 salariés et réalise 2,2 millions d'euros de chiffre d'affaires, s'est installé sur 1.500 m2.

    Agro-Froid, qui était précédemment implantée route de Toulouse à Villenave d'Ornon, a fait construire un bâtiment de 3.000 m². Deux cellules de 750 m² chacune ont été prévues pour de la location. L'investissement total est estimé à 1,5 millions d'euros.

  • Air France et la compagnie d'avions taxi Wijet viennent d'annoncer un partenariat destiné aux clients VIP du transporteur français, à partir du printemps. Air France devrait pouvoir offrir un service de transport sur mesure pour ses clients voyageant sur sa classe affaire (« La première »).

    Créée en 2009 avec l'ambition de démocratiser l'aviation d'affaires, Wijet facture l'heure de vol à 2.200 euros dans des avions Cessna Citation Mustang de quatre places. Ce partenariat devrait permettre aux clients d'Air France d'accéder aux quatre coins de la France. « C'est un service supplémentaire", a expliqué Alexandre de Juniac, PDG du groupe Air France-KLM.

    Pour mémoire, Wijet a effectué plus de 300 vols depuis Mérignac (20% du trafic) en 2013, pour une clientèle composée à plus de 80% d'hommes d'affaires. Une partie importante des vols est à destination de Paris, mais Wijet dessert également de nombreux aéroports non desservis actuellement. La compagnie devrait rapidement renforcer sa présence humaine (un équipage supplémentaire) à Mérignac.

  • Contrairement à janvier 2013, au cours duquel l'aéroport avait enregistré une baisse inhabituelle (-0,8%), janvier 2014 s'inscrit dans la lignée des mois précédents, malgré deux mouvements de grève et une conjoncture nationale plutôt morose.

    Le trafic global progresse de 3,8% à 295.800 passagers, dont 202.100 sur des vols nationaux et 93.700 sur les vols internationaux. La navette à destination d'Orly continue à se distinguer avec une croissance remarquable de 9,4% et 41% du trafic global pour Roissy et Orly.

    Le trafic low cost a également connu une importante progression, à 12,9%. Les destinations affaires de Lyon (12,5%), Genève (14%) et Londres (10%), opérées toutes trois par easyjet, se sont notamment distinguées. A noter enfin des taux de remplissage des avions en très nette augmentation (7%).

  • L'observatoire économique de la ville de Mérignac vient de réaliser une étude sur les effectifs des centres d'appels. Malgré le plan de départ volontaire et la suppression de près de 400 postes chez Cofinoga, le secteur reste un des plus gros pourvoyeurs d'emplois de la ville avec près de 3.200 personnes (8% des emplois privés) affectés à cette activité.

    Cofinoga reste d'ailleurs de loin le premier employeur avec près de 1.500 personnes (47%). Mérignac accueille au total 15 acteurs. Outre Cofinoga, Bouygues Télécom, Filhet-Allard, BPCE, Mezzo et Ajilon Call Center Services emploient plus de 100 personnes chacun.

    En prenant en compte l'ensemble des effectifs de ces quinze entreprises, le total est de 3.900 personnes (9,6% des emplois privés de la ville). Les 3 plus gros acteurs (Cofinoga, Bouygues, Filhet-Allard) pèsent près de 3 emplois sur 4 (73.84%).

  • Le nouveau magasin Bio c'Bon, situé au 5, avenue John-Fitzgerald Kennedy, face à Alinéa dans la zone de Mérignac Soleil, et va ouvrir ses portes le 22 février sur une surface de vente de 600 m² (dans les anciens locaux de Chantemur).

    Outre les rayons alimentaires traditionnels, le futur magasin proposera également un rayon boucherie et un service de traiteur. Une enveloppe de 300.000 euros a été investie dans les travaux. Le magasin devrait employer une dizaine de personnes.

    Une inauguration plus festive sera organisée début mars.

  • Créée en juin 2007 et implantée depuis 2009 dans l'Aéroparc, Deolan (24 salariés, 1 million d'euros de chiffre d'affaires), vient de lever 2,5 millions d'euros auprès du fonds d'investissement Cap Horn Invest et de Paris Angel capital et Paris Business Angels.

    Cette levée devrait permettre à Deolan de recruter des top managers et d'investir dans la R&D. L'outil Deolan a pour vocation de réduire les retards, les coûts opérationnels et d'augmenter les revenus des « intervenants du transport aérien ». Deolan traite actuellement les programmes de vols de plus de 70 compagnies aériennes, et possède des liens automatisés avec les principales compagnies aériennes charter opérant en France. 

  • Après la très bonne année 2012 avec 623.000 nuitées enregistrées par les 24 établissements hôteliers mérignacais, la barre des 630.000 nuitées a été franchie en 2013 (630.283), soit une hausse de 7.000 nuitées (+1,14%).

    Du côté des hôtels, malgré un début d’année négatif (-2,35% au premier trimestre), ce sont finalement eux qui ont porté la croissance des nuitées à Mérignac (+2,4% sur l’année 2013) avec notamment un excellent mois d’août (42.000 nuitées, +16% par rapport à l’année précédente). Les récemment renommés Ibis Styles et Ibis Budget affichent les meilleures croissances avec l’hôtel Balladins.

    A l’inverse, les 5 résidences hôtelières ont enregistré une courbe positive de janvier à avril avant de décroître. Les chiffres des résidences affichent finalement une légère baisse pour 2013 (-0,4%), même si le Quality et Ténéo Suites ont connu des taux de croissance à deux chiffres.

  • La sixième édition du forum des créateurs d'entreprises sera organisée mardi 11 février au pavillon du Pin Galant à partir de 14h00. Tous les métiers spécialisés dans l'accompagnement et le conseil aux créateurs seront présents, avec 11 stands différents.

    Le club des entreprisesorganise comme l'an dernier un concours du meilleur projet, récompensé par un prix de 1.000 euros mais aussi par un accompagnement de professionnels : accueil et prospection téléphoniques (Atoocall), solution de gestion (Galysto), pack créateur (Soregor) et une adhésion au club des entreprises.

    Le club a enregistré une forte progression du nombre de dossiers cette année. Le prix sera remis par Michel Sainte-Marie, maire de Mérignac, à partir de 19h00.

  • Selon La lettre de l'Expansion du 13 janvier (n°2164), « Dassault Aviation va construire une nouvelle usine d'assemblage sur son site de Bordeaux-Mérignac d'où sortent les Rafale et les Falcon. Ce bâtiment comportera une ligne d'assemblage pour les jets d'affaires et une nouvelle cabine de peinture. Premier coup de pioche en 2014. » Cette information, si elle se confirme, serait une nouvelle illustration de l'attractivité de Bordeaux Aéroparc.

    Pour mémoire, le permis de construire du futur site de Thales (200 millions d'euros d'investissement) est en cours d'instruction et les études en vue de la création de la voie nouvelle Marcel Dassault (16 millions d'euros d'investissement) sont très avancées. Les travaux devraient démarrer cette année et s'achever fin 2016.

  • En direct de Hambourg

    Le 07 février 2014

    L'intégrateur allemand de visioconférences Dekom (4 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012), vient d'ouvrir sa 8ème filiale européenne, la première en France, au 14, rue Laplace, dans la zone du Phare. Les ouvertures de deux agences à Paris et Toulouse sont également programmées dans un avenir proche.

    Depuis sa création à Hambourg en 1998, Dekom connait une croissance régulière et très soutenue (118% en 2007 ; 88% en 2009). La société fait désormais partie des premiers acteurs en Europe dans le domaine de l'intégration et du déploiement de solutions audio-visuelles et de visioconférence.

  • Quatre mois après son ouverture, le succès est au rendez-vous pour la brasserie le Parvis, située en plein centre-ville. Selon le Journal des Entreprises de Gironde, le propriétaire Arnaud Delage, qui a investi 2 millions d'euros dans l'établissement (murs et aménagement), prévoit un chiffre d'affaires de 1,8 million d'euros pour la première année d'exploitation, soit une estimation nettement supérieure au premier prévisionnel (1 million d'euros). 250 couverts sont servis en moyenne chaque jour.

    Plus récemment, le Memphis Coffee, qui a ouvert le 19 novembre près du centre commercial Mérignac Soleil (à côté de Flunch), enregistre un départ encourageant avec environ 200 couverts servis par jour, avec des pics de fréquentation le vendredi et samedi soir.

  • Le projet du 45ème Parallèle vient de franchir une nouvelle étape avec la publicité légale de la régularisation de la promesse d'autorisation d'occupation temporaire (AOT), au profit de la société Thalium Promotion, d'une durée de cinquante ans, pour une parcelle de 7 hectares située en bordure du rond-point de l'entrée de l'aéroport.

    La signature finale est fixée au 5 novembre 2015 au plus tard et est assortie de diverses conditions suspensives. Le permis d'aménager de cet ensemble immobilier qui comprend notamment un hôtel de 154 chambres, un centre de congrès et près de 30.000 m² de bureaux, pour un investissement total réévalué à 100 millions d'euros, est actuellement en cours d'instruction.

  • Le club des entreprises a présenté jeudi 30 janvier au Krakatoa la quatrième édition de l'annuaire des entreprises, réalisé en partenariat avec la ville de Mérignac. La nouvelle version propose quelques améliorations (codes couleurs, index positionné à la fin) qui devraient rendre sa lecture plus pratique.

    L'annuaire est un outil indispensable de mise en réseau des acteurs économiques et un lien très fort entre les entreprises et le territoire. Il sera adressé par courrier à toutes les entreprises de Mérignac au début du mois de février.

    Il sera également disponible à l'accueil de l'hôtel de ville et auprès du club des entreprises. L'annuaire 2014 sera également accompagné d'une fiche de réactualisation pour l'édition de l'an prochain.

  • Avec quatre transactions, Vacher a réalisé une bonne année 2013, malgré un marché de l'immobilier d'activité compliqué.

    Vacher a ainsi successivement implanté Bronchal Automobile (207, avenue de l'Argonne), Loustalet Galinie (commerce de pièces pour automobiles – 10, avenue de la grange noire), Di Piazza (génie climatique – 1, rue Pierre-George Latécoère) et Yess (grossiste en matériel électrique - 11, avenue de la grange noire), en partenariat avec Area Tertiaire.

    Les deux premières entreprises étaient implantées à Bordeaux, la troisième à Toulouse et la quatrième étaient déjà présentes à Mérignac, rue Maurice Lévy. Le total de ces implantations représente une vingtaine d'emplois.

  • La société Voxeet, fondée en 2009, dont le siège social se trouve dans la Silicon Valley et le centre de R&D dans le parc Innolin de Mérignac, vient de réaliser un premier tour de table en levant 1,1 millions d'euros. L'opération a été dirigée par Partech Ventures, avec la participation d'Aquiti Gestion (ACI), de Kima Ventures et de business angels.

    Voxeet développe un service de conférences audio de très haute définition et en 3D. Ce financement devrait permettre de développer les fonctionnalités, la gamme de terminaux compatibles et de lancer la commercialisation.

    Le projet porté par Larry Fornallaz et Benoît Sénard est issu d'un essaimage d'Innovantic, une SAS généraliste de services informatiques, également implantée dans le parc Innolin, experte sur les technologies des applications web, serveurs et mobiles. Depuis sa création, Voxeet a été soutenue par le conseil régional et Oséo.

  • Les investissements, notamment privés, sont le premier moteur du développement économique de Mérignac. Mais aussi considérable qu'elle soit,l'extension de Mérignac Soleil, dont le coût actuel est estimé à 70 millions d'euros, est loin de représenter l'investissement en cours le plus important.

    L'investissement lié au regroupement de Thalès, sur 55.000 m², en face de l'usine de Dassault Aviation est actuellement estimé à plus de 200 millions d'euros. Il devrait par ailleurs entraîner l'arrivée à Mérignac de 2.000 salariés supplémentaires à l'horizon 2017.

    Viennent ensuite les 88 millions d'euros liés à la réalisation du 45éme parallèle. Le projet du 45ème parallèle consiste en la réalisation, sur un site de 7 hectares à l'entrée de l'aéroport, d'un pôle de 5 immeubles de bureaux de 6.000 m² chacun, d'un hôtel de 150 chambres et d'un centre de congrès d'une capacité d'accueil de 1.400 personnes.

    L'investissement lié à l'extension de la ligne A du tram est estimé à 67 millions d'euros pour la partie mérignacaise. La réalisation de l'ensemble du pôle santé à proximité de la sortie 12 et de la rocade et la rénovation du quartier des Ardillos sont tous les deux estimés à 50 millions d'euros chacun. 

  • Les dirigeants de Klépierre ont convié Michel Sainte-Marie, maire de Mérignac, et Marie Récalde, députée de la Gironde, jeudi 23 janvier, à une visite du chantier de l'extension de Mérignac Soleil. Cette visite, la dernière avant l'inauguration définitive fin avril, correspondait à la réouverture de la porte 3 du centre commercial et à la plantation du dernier d'une série de 13 pins de grande taille.

    L'intégralité du projet d'extension aura duré neuf ans, dont quatre pour le seul chantier. Il aura entraîné le dévoiement de très nombreuses canalisations, la création de nouvelles voiries, la démolition de l'ancien autopont, mais aussi la construction de deux parkings en silo et la création de 6.000 m² de surfaces commerciales (+ 25%).

    Au total, l'investissement aura été de 70 millions d'euros. Sur le plan économique, la galerie passera de 90 à 125 enseignes, ce qui correspond également à près de 200 nouveaux emplois et à un chiffre d'affaires supplémentaire estimé à 40 millions d'euros. En année pleine, c'est-à-dire dès 2015, le nouveau centre accueillera 7 millions de visiteurs par an.

    Ce projet aura également été exemplaire sur le plan architectural et environnemental, puisqu'il comprend notamment la création de 15.000 m² d'espaces verts. La plantation en cours vient dans le prolongement de celle réalisée par la ville sur le rond-point d'entrée du centre commercial. Sur les 13 pins plantés, 5 sont âgés de 50 à 60 ans et mesurent environ 12 mètres, pèsent entre 3 et 5 tonnes. Ils ont été acheminés par transport spécial (1 arbre par transport) et replantés de nuit. 

  • Mésolia Habitat, qui s'est vue confier l'an dernier le chantier de la démolition-reconstruction des 521 logements du quartier des Ardillos et le réaménagement de 4,7 hectares au cœur de Mérignac, vient de louer 1.512 m² dans le parc Ariane.

    Il s'agit pour l'instant d'un bail précaire de 16 mois. Le montant du loyer reste confidentiel. La transaction a été réalisée par DTZ.

  • La sixième édition du forum des créateurs d'entreprises sera organisée cette année le 11 février sur 400 m² au pavillon du Pin Galant (à partir de 14h00). Tous les métiers spécialisés dans l'accompagnement et le conseil aux créateurs seront présents (avocats, comptables, agences de communication ou de management, …).

    Le club des entreprises organisera comme l'an dernier un concours du meilleur projet, récompensé par un prix de 1.000 euros mais aussi par un accompagnement de professionnels : accueil et prospection téléphoniques (Atoocall), solution de gestion (Galysto), pack créateur (Soregor) et une adhésion au club des entreprises.

    Les candidats éligibles sont les entreprises en cours de création ou âgées de moins d'un an. Les 5 finalistes seront reçus en entretien pour présenter leurs projets. Le prix sera remis lors de la soirée de clôture à partir de 19h00.

    Les dossiers sont à télécharger sur le site du club. Clôture des inscriptions le 7 février. 

  • Le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian a confirmé, lors se sa visite à Mérignac vendredi 10 janvier, la signature d'un milliard d'euros de commandes publiques entre l'État et Dassault Aviation.

    « C'est un signal très clair de notre volonté d'investir dans l'aéronautique de combat pour le maintenir au meilleur niveau mondial », a expliqué le ministre. Jean-Yves Le Drian a ajouté qu'il s'agit pour l'État d'obtenir « la garantie de disposer sur le long terme d'une ligne de produits qui répondront aux exigences de l'export ».

    Ce contrat de modernisation permettra aussi au constructeur de compenser la réduction des commandes de Rafale, décidée par le gouvernement français dans le cadre de la politique de réduction budgétaire. Il renforce aussi considérablement le site de Mérignac.

    Le nouveau standard permettra d'équiper le Rafale du futur missile air-air européen Meteor, d'une portée sans équivalent dans le monde. Il ajoutera sous l'appareil une nacelle de désignation laser de nouvelle génération pour les frappes au sol, fabriquée par Thales, et intégrera une version à guidage laser de bombes produite par Safran.

  • La bonne saison du Pin Galant

    Le 17 janvier 2014

    Après une programmation 2011/2012 écourtée par 7 mois de travaux, le Pin Galant a réalisé une très belle saison 2012/2013 avec 159 manifestations et 150.000 visiteurs (spectateurs et congressistes), comme l'a indiqué le compte rendu d'exploitation présenté lors du Conseil Municipal du 20 décembre dernier.

    Côté spectacle, c'est le deuxième meilleur exercice après celui de 2008/2009 et ses 116.450 spectateurs. 106 représentations ont en effet été jouées et ont attiré plus de 100.000 personnes dans l'auditorium. Ces visiteurs viennent pour la majorité de l'agglomération bordelaise (64% CUB dont 20% Mérignac et 19% Bordeaux) et du reste du département (25,5%).

    Côté congrès, 53 événements professionnels, dont le colloque IRIS ou encore Planète e-commerce, se sont déroulés dans l'auditorium et le pavillon, et ont drainé près de 50.000 participants. Les recettes de ces événements ont représenté 9% du chiffre d'affaires total du Pin Galant, et celles des spectacles 84%.

    Cliquez ici pour plus d'actualités

  • Le W devient le Bistro Régent

    Le 15 janvier 2014

    Depuis le 2 janvier, le restaurant le W, adossé à la boulangerie-pâtisserie le 48 en face du stade du Jard, a laissé place à un nouveau restaurant : le Bistro Régent. Cet établissement, qui dispose d’une centaine de couverts, emploie 8 personnes et est ouvert midis et soirs.

    Cette chaîne, née en septembre 2010, s’est tout d’abord implantée dans le cœur historique de Bordeaux avec l’ouverture de trois établissements. Les franchises se sont ensuite rapidement développées en Gironde et dans les grandes villes françaises (Montpellier, Toulouse, Perpignan, Agde) et 11 Bistros Régent sont aujourd’hui ouverts. 5 ouvertures sont également prévues à Talence, Pessac, Bordeaux (Hangar 16), Blagnac et Lyon.

    Ils emploient 130 personnes et chaque établissement réalise en moyenne un CA de 1,2 million d’euros. Le fondateur, Marc Vanhove, espère atteindre les 300 établissements d’ici 5 ans.

  • Wijet à l'honneur

    Le 10 janvier 2014

    Corentin Denoeud, co-fondateur de la compagnie d'avions taxis Wijet, dont une partie de la flotte est basée sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, a été désigné « Coeur d'Or » dans la catégorie "Innovation et Révolution" au Festival des Entrepreneurs de Méribel le 15 décembre dernier.

    Lancée en 2009, Wijet s'est imposée en proposant ses vols à prix fixe au tarif le plus avantageux du marché. Huit entreprises du CAC 40 ainsi que de très nombreuses PME figurent parmi ses clients. Wijet connait une croissance de près de 50% chaque année avec un total de plus de 5.000 passagers transportés. 

  • Feu vert pour le V&B

    Le 10 janvier 2014

    La commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) a validé à l'unanimité, mardi 7 janvier, le projet de V&B de transférer son activité du 72, avenue Pierre Mendès France au bâtiment situé à côté de Cultura et initialement destiné à accueillir une activité sportive. La surface totale du futur V&B sera de 471 m².

    La CDAC n'a validé que les 232 m² de surface commerciale, mais l'établissement comptera également, pour la partie after-work, un espace dégustation de 140 m² et une terrasse de 99 m². L'établissement de Mérignac est celui qui réalise le meilleur chiffre d'affaires de tout le réseau. Le concept économique est donc validé et la clientèle devrait suivre ce transfert.

    Le succès immédiat du Memphis Coffee confirme l'existence d'une demande d'activités de loisirs. Le déménagement est prévu au printemps.

  • Un an et demi après la pose de la première pierre, le chantier de la construction de la nouvelle usine de Prodec Métal vient de redémarrer rue Thierry Sabine, derrière le circuit auto-moto.

    L'ancienne usine de Canéjan, spécialisée dans le traitement de surface pour l'industrie aéronautique, avait été détruite dans un incendie en juin 2011. La mise en place d'une procédure de sauvegarde avait ensuite gelé les financements des banques. La construction de la nouvelle usine de 5.100 m² représente un investissement de 15 millions d'euros et la relocalisation de Canéjan vers Mérignac entraînera le transfert d'une cinquantaine d'emplois. Prodec Métal prévoit par ailleurs une quinzaine de recrutements supplémentaires dans les quatre prochaines années.

    Le prochain conseil de communauté examinera par ailleurs, le 17 janvier prochain, le versement d'une aide de 200.000 euros. Prodec Métal a également sollicité une subvention de 400.000 euros auprès du conseil régional et de 309.000 euros auprès du FRED (fonds de restructuration de la défense). Le nouveau bâtiment devrait être livré en juillet 2014. 

  • Année record pour l'aéroport

    Le 10 janvier 2014

    2013 aura été l'année de tous les records pour l'aéroport.

    C'est ainsi qu'ont successivement été battus le record du trafic annuel (4.574.357 passagers) et ceux du trafic national (2.794.092 passagers), du trafic international (1.780.265 passagers), du trafic low cost (1.582.445 passagers) ou du trafic sur un seul mois (470.062 passagers en juillet). Les vols réguliers nationaux et internationaux ont bénéficié de hauts niveaux de croissance de 6,2% et 5,8%. Sur le seul domaine du trafic européen, la croissance atteint 5%. La desserte de Paris enregistre près de 1,6 million de passagers. La Navette d'Air France vers Orly, proche du million de passagers, gagne à elle seule 63.000 passagers et affiche une croissance historique de 7%.

    Mais la croissance du trafic s'est également accompagnée d'une baisse des mouvements d'avions, qui reculent de nouveau de 1,7% par rapport à 2013 grâce notamment à des appareils de plus grosses capacités. En 3 ans, les mouvements d'avions ont diminué de 4,7%.

  • A l'occasion de l'inauguration, jeudi 9 janvier, du réseau de véhicules électriques BlueCub, Vincent Bolloré a évoqué la possibilité de tester dans l'agglomération bordelaise un tramway sur pneus. Vincent Feltesse, président de la Communauté Urbaine, a proposé la mise en service d'un tel mode de transport pour desservir l'aéroport de Mérignac à partir de la station des quatre-chemins (Ligne A).

    Michel Sainte-Marie, maire de Mérignac, a apporté son soutien à cette initiative. Le Maire de Mérignac s'était déjà prononcé à plusieurs reprises pour que la desserte de l'aéroport, la première porte d'entrée économique de notre région, se fasse avec un équipement emblématique et constitue une vitrine technologique et industrielle. Dès mai 2008, Michel Sainte-Marie avait ainsi évoqué, sur le modèle nantais, la possibilité de desservir l'aéroport par un Transport en Commun à Haut Niveau de Service de type Busway. Plus récemment, en avril 2013, le Maire de Mérignac avait proposé de relier l'aéroport, équipement majeur de l'agglomération, via un téléphérique urbain depuis la station des Quatre-chemins.

    Cette proposition innovante de Vincent Bolloré constitue, sous réserves d'études, une opportunité unique, ce type de transport présentant l'avantage de ne nécessiter ni caténaire ni rails et donc d'être réalisé dans les meilleurs délais. 

  • Zoom sur Citadine Location

    Le 31 décembre 2013

    Situé dans le parc Château-Rouquey, rue Euler, Citadine Location est une agence spécialisée dans la location de voitures pour particuliers et entreprises. Créée en 2010 par Patrick Letreux, l’entreprise fait partie de la holding ARX Financières qui détient également Kilove Location, spécialisé dans la location de camions et utilitaires pour les professionnels.

    Avec une flotte de 1.000 véhicules répartie entre 7 gammes (de l’éco-citadine à la prestige), Citadine Location emploie 5 personnes et est une des principales agences de locations sur Mérignac (hors zone aéroportuaire).

    L'entreprise poursuit par ailleurs sa croissance en développant notamment sa flotte de véhicules.

  • Un restaurant de plus à Cadéra

    Le 20 décembre 2013

    Après la récente ouverture de Sogood rue Apollo, un nouveau restaurant a ouvert ses portes lundi dans le parc de Cadéra : O Panda

    Sur une superficie de 300 m², il dispose de 180 couverts. 10 personnes ont été recrutées (5 en cuisine, 5 en service), et l'effectif pourrait augmenter selon la fréquentation. Les premiers résultats sont d'ailleurs encourageants avec une centaine de couverts les midis de la première semaine.

    La chaîne O Panda a été lancée il y a cinq ans dans la région montpelliéraine et compte aujourd'hui sept établissements (Montpellier, Toulouse, Nîmes et Marseille). Celui de Mérignac est le premier de la région.

    Il devient le 19ème restaurant spécialisé dans la cuisine asiatique à Mérignac, et le deuxième à ouvrir cette année après le coréen FûShan.

  • Focus sur l'économie du loisir

    Le 20 décembre 2013

    Au-delà des infrastructures publiques et des clubs sportifs (et notamment le SAM, premier club omnisports de la région avec 7.000 adhérents), l'activité privée de loisirs est fortement représentée sur le territoire avec 30 acteurs, plus de 200 emplois et un chiffre d'affaires que l'observatoire économique de la ville chiffre à 17 millions d'euros environ.

    En premier lieu, plusieurs établissements proposent des activités sportives, allant des salles de remise en forme (voir lettre d'info du 6 décembre) aux espaces de football à cinq (Ginga Foot et Soccer 5), en passant par le golf, le tennis, les trois centres équestres et le centre Ambiance Squash.

    Les activités récréatives sont également représentées avec le parc accrobranches Tepacap, un bowling, un circuit de karting, un laser game, un terrain de paintball et l'espace de jeux pour enfants Récréa'Land. A cela s'ajoutent les salles de spectacles (Pin Galant, Krakatoa), les châteaux viticoles, le Mérignac Ciné et le Méga Macumba. Quatre établissements de bien-être (SPA, hammam) viennent compléter cette offre.

    Un espace de 27 hectares, Oxylane Village, est par ailleurs dédié à ces activités et concentre cinq des trente établissements de Mérignac : Ginga Foot, Golf Practice Academy, Golf Miniature Park, Aqualigne, Tepacap. Le Village de Mérignac, qui aura accueilli plus de 1.600.000 visiteurs en 2013 est d'ailleurs le plus fréquenté de tout le réseau.