[Aller au menu]

Actualités

  • Partager : Facebook
  • Partager : Twitter
  • Partager : Linkedin
  • Partager : Viadéo
  • Spécialisée dans l'électronique numérique embarquée, la société TDM Ingénierie a fêté mercredi son vingtième anniversaire en présence de Marie Récalde, adjointe au maire de Mérignac et députée de la Gironde. Créée en 1994 à Saint-Médard-en-Jalles et implantée depuis 1995 à Mérignac, la société a tout d'abord été un sous-traitant des grands groupes aéronautiques avant de concevoir et faire breveter ses propres produits à partir de 2004.

    L'événement a également été l'occasion de présenter les nouveaux locaux de l'entreprise acquis pour un montant de 1,2 million d'euros. Initialement installée avenue Henri Becquerel, TDM Ingénierie a déménagé pendant l'été dans 1.100 m² de locaux avenue Paul Déplante (anciennement Labinal).

    L'entreprise emploie aujourd'hui 28 personnes dont 20 à Mérignac et 8 à Colomiers (31). Elle réalise un chiffre d'affaires annuel de 2,5 millions d'euros dont 40 à 50% sont réinvestis en R&D, et prévoit une croissance de l'ordre de 30% pour 2014.

  • Alain Anziani, maire de Mérignac et sénateur de la Gironde a inauguré lundi 8 septembre, la 12ème Université d'été de la Défense. Près de 450 militaires français et étrangers, parlementaires, industriels et chercheurs étaient présents pour échanger sur les innovations technologiques et l'actualité des conflits armés. 

    Ateliers et démonstrations dynamiques sur la base aérienne (hélitreuillage, vol du Rafale), étaient au programme de cet événement annuel. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, en a profité pour annoncer la bonne santé économique du secteur de la défense : avec 6,7 milliards d'euros de prises de commandes, les exportations françaises ont crû de 43% en 2013.

    En parallèle, Dassault Aviation, Safran et Thales, qui participent à son financement, ont officialisé lundi la création d'une chaire universitaire « Défense et Aérospatial ». Installée à Sciences Po Bordeaux pour une durée initiale de trois ans, elle aura pour objectifs la formation, la recherche et le développement de la connaissance des questions liées à la défense auprès du grand public. Le général Jean-Marc Laurent, ancien commandant du CSFA à la BA106, qui a largement porté sa création, en sera le directeur exécutif.

  • L'édition 2014 du salon du drone et de la maintenance aéronautique a rencontré un vif succès.

    180 exposants étaient présents sur les deux salons, 1.000 rendez-vous d'affaires ont été enregistrés et une trentaine de démonstrations en vol ont été réalisées. Tous les grands groupes industriels étaient présents. Visiteurs (7.000 attendus, chiffre provisoire) et exposants sont extrêmement satisfaits de la qualité des deux événements et nombreux sont ceux qui se sont d'ores et déjà positionnés pour l'édition de 2016.

    Grâce au travail de fond de la technopôle Bordeaux Technowest, le potentiel de la filière drones a été mis en lumière lors de l'UAV Show, tant par ses perspectives technologiques que par ses retombées en termes d'emplois. Cette édition 2014 a largement mis l'accent sur les applications civiles liées aux drones. Les projets accompagnés par la pépinière Bordeaux Technowest sont exclusivement civils. La présence de grands opérateurs sur le salon tels la SNCF ou ERDF a démontré cette orientation. La filière représente déjà 400 emplois en Aquitaine et son chiffre d'affaires devrait tripler d'ici 2015.

    Le second salon, celui du maintien en conditions opérationnelles des aéronefs (ADS show), a permis de valoriser le secteur de la maintenance aéronautique largement représenté à Mérignac.

  • Air France fait le point

    Le 15 septembre 2014

    Le PDG d'Air France Frédéric Gagey est venu à Bordeaux cet été pour s'exprimer sur l'avenir du groupe en Aquitaine, où l'arrivée de la LGV en 2017 va engendrer une importante concurrence pour la compagnie.

    69% du trafic du groupe Air France à Mérignac (filiale régionale Hop! comprise) est en effet réalisé par les deux navettes vers Paris, ce qui a représenté au total 1,6 million de passagers en 2013 (4.400 par jour en moyenne). Ce chiffre représente un tiers du trafic. Il augmente en volume mais sa part tend à se réduire avec le développement du trafic low-cost (-4% en 4 ans).

    Air France se veut cependant rassurant. Malgré une perte attendue « de plusieurs dizaines de pour cents », le groupe prévoit un réajustement de la situation sur une période de trois à quatre ans.

    Pour mémoire, le groupe exploite 12 lignes depuis Mérignac avec notamment 14 vols quotidiens vers Orly, 5 vers Roissy-Charles de Gaulle, 7 vers Lyon Saint-Exupéry, 4 vers Amsterdam, et emploie plus de 400 salariés dont 100 à la direction régionale, implantée avenue Pythagore.

  • Et de 4 pour Aéromag-Aquitaine !

    Le 13 septembre 2014

    Le quatrième numéro du magazine AéroMag-Aquitaine vient de paraître à l'occasion des salons UAV et ADS. À la « Une », les drones et la maintenance aéronautique, deux fers de lance industriels aquitains.

    Parmi les autres enquêtes : le lancement de la chaire « Défense et Aérospatial » créée à Sciences Po Bordeaux, le métier de mécanicien dans l'aéronautique, Visio & Co et la caméra thermique, le déploiement de la Mécanique Aéronautique Pyrénéenne.

    Le magazine est consultable gratuitement sur le site officiel www.aeromag-aquitaine.com 

  • L'enseigne Little Room's (Baby Room Service), spécialisée dans le matériel de puériculture et l'univers de la petite enfance, vient de s'implanter sur 230 m² au 9, rue Euclide.

    Little Room's complète la gamme des enseignes de même activité déjà présentes à Chemin Long.

    La transaction a été réalisée par Gemofis.

  • Dans un article intitulé « le poids lourd qui se cache derrière le camion », Sud-Ouest enquêtait, le 11 août dernier, sur le food truck Bonne Journée installé à l'entrée du terminal Billi. Bonne Journée est en fait un des premiers points de restauration de l'aéroport mis en place par Select Service Partner (SSP), qui a remporté l'an dernier l'appel d'offres pour l'exploitation de l'ensemble des points de vente de restauration sur l'aéroport, en remplacement d'Elior.

    Ce contrat de 10 ans, d'une valeur de 80 millions d'euros, porte sur huit points de vente : un Starbucks à l'entrée du terminal billi, un bar à l'ambiance du bassin d'Arcachon (Ostréa), deux cafés (Café des Grands Hommes et le Barista), une brasserie (Le Grand Comptoir) et deux points de vente Brioche Dorée et un food truck… SSP reprend également la restauration du centre d'affaires et la distribution automatique avec Selecta.

    SSP, propriété d'une société financière suédoise, coté à la Bourse de Londres et présent dans 29 pays, emploie 30.000 personnes, sert 1 million de clients par jour et a réalisé un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros sur les 6 premiers mois de l'année. La filiale française compte aujourd'hui 3.200 collaborateurs et gère 267 points de vente sur les aéroports, gares, métros et autoroutes. Bordeaux-Mérignac est le 4ème aéroport français pour l'entreprise après Roissy, Lyon et Montpellier. 

  • Le rachat de Patriarche par le groupe Castel en mai 2011 avait entraîné le rapatriement à Beaune (21) de sa filiale d'embouteillage Sorevi et la remise sur le marché de l'ensemble de ses installations immobilières de la zone du Phare. Avec 12.000 m² de bâti sur une emprise foncière de 30.000 m², une cuverie, une station d'épuration, plusieurs quais de déchargement, des espaces de stockage et des bureaux, la revente, puis la location du site ont animé le marché des transactions depuis 2012.

    Le site a tout d'abord été vendu en novembre 2012 pour 3,8 millions d'euros (hors droits) à une SCI bordelaise, puis déclassé ICPE, reconverti et recommercialisé en tant que parc d'activités. Trois ans après plus tard, 11 des 12.000 m² ont été reloués à six entreprises qui emploient un total de 70 personnes environ. Plusieurs candidats sont actuellement positionnés sur le reliquat de 1.000 m²

    Les transactions ont été réalisées par CBRE et Area Tertiaire.

  • Dans une étude réalisée pour le compte de la Fabrique Métropolitaine, le cabinet Objectif Ville confirme la position de leader de Mérignac Soleil parmi les pôles commerciaux de l'agglomération. Le rapport précise même que la zone réalise « l'un des chiffres d'affaires les plus importants de France (662 millions d'euros) ».

    Sur 950.000 m² de grandes et moyennes surfaces que compte la CUB, la zone de Mérignac Soleil pèse à elle-seule 190.000 m² (20% du total), devant Bordeaux-lac (108.000 m² et 11,3%) et Bègles-Rives d'Arcins (68.000 m² et 7,1%). Derrière ces trois pôles régionaux, viennent ensuite Pessac-Bersol (49.000 m²), Bouliac-Floirac (43.400 m²), Saint-Médard-en-Jalles et Lormont-Artigues (41.500 m² chacun).

    Le centre commercial, dans sa nouvelle configuration, qui reste le moteur économique de la zone, pèserait à lui seul entre 35 et 40% de ce total. 

  • Transactions immobilières

    Le 04 septembre 2014

    RimaOne, aujourd'hui installée à Eysines, prend à bail une surface de 173 m² dans l'immeuble Tourmaline au 2, rue Joule, dans la zone du phare. Le déménagement est prévu pour début novembre.

    RimaOne est un éditeur de progiciel franco- allemand, spécialisé dans la gestion des risques pour les secteurs bancaires (Deutsche Bank, Merryl Lynch,…), industriels (Total, Arkema,…) et de l'enseignement supérieur (HEC, Kedge, ESCP,…). L'entreprise emploie une quarantaine de collaborateurs.

    La transaction a été réalisée par DTZ.

  • Le premier bâtiment du programme de rénovation Cadera 2.0 a été livré fin juillet au groupe AIA (35 personnes à Mérignac), qui est aujourd'hui le bureau d'études en architecture leader en France, et qui était déjà implanté à Cadera. Deux autres bâtiments seront livrés à deux autres entreprises mérignacaises en novembre et décembre pour 135 euros/m² (parking inclus).

    Pour mémoire, le Groupe Carle avait racheté il y a quelques mois, six bâtiments de 800 m² à la Société de la Tour Eiffel, avec pour objectif de les rénover intégralement avant de les recommercialiser. Ce programme a par ailleurs été récompensé par l'Ademe, le Conseil Régional et la Préfecture de Région.

    Le retard dans le projet s'explique par la liquidation judiciaire, en cours de chantier, d'un fournisseur majeur (ossatures en bois) et par le ralentissement du marché de l'immobilier d'entreprises. Les transactions ont été réalisées par DTZ et Tourny Meyer.

  • Le comité de sélection du 10 juillet dernier a retenu deux nouveaux projets, qui intégreront donc le dispositif pépinière-incubateur.

    IIDRE, tout d'abord, développe une solution complète pour la visualisation des informations reliées à la géolocalisation en intérieur. Cette solution est basée sur un cumul d'utilisation de nouvelles technologies. Elle est déjà opérationnelle et est commercialisée depuis 2013 à un coût attractif. IIDRE permet d'accéder très rapidement et de façon maîtrisée à la remontée d'information en temps réel et à la géolocalisation et à l'Internet des objets.

    Désormais connu du grand public depuis son apparition dans la publicité Google diffusée l'hiver dernier, Laurent Aigon lancera à l'été 2014 le projet d'Aquitaine Flight Center avec l'objectif de proposer aux entreprises et aux particuliers un simulateur de vol, réplique exacte d'un avion de ligne B737. La particularité de ce simulateur est d'être dynamique, avec notamment une cabine montée en multiaxes, avec 20% d'angle, et d'une accélération de 1.3G.

  • L'aéroport a démarré l'été en battant de nouveaux records de trafic. Le mois de juin a été particulièrement faste pour le trafic domestique, puisqu'il a progressé de 8,9%. La navette vers Orly s'est particulièrement distinguée avec 104.000 passagers, soit près de 3.470 par jour en moyenne.

    C'est le trafic vers l'étranger, majoritairement sortant, qui a en revanche dominé le mois de juillet, à la fois en croissance, mais surtout en volume, puisque les lignes internationales ont transporté plus de voyageurs que les lignes domestiques (258.000 contre 252.000 passagers). Il faut noter entre autres que la ligne Bordeaux-Istanbul a connu un excellent démarrage avec 2.800 passagers le premier mois.

    La croissance cumulée du trafic passager depuis le début de l'année atteint 8,1%, soit 2.858.000 passagers contre 2.644.000 à la même période l'an dernier. En termes de trafic, les scores de juin et juillet placent largement l'aéroport en tête des croissances parmi les aéroports français.

  • L'été en mouvement

    Le 29 août 2014

    L'économie mérignacaise n'a pas pris de vacances cet été, puisque plusieurs établissements importants ont ouvert ou rouvert leurs portes. Le Rocher des pirates, qui est désormais, sur 1.500 m², le plus grand restaurant à thème de France, a largué les amarres le 26 juillet, au sein du village Oxylane, dont il est partenaire. Les deux hôtels Campanile et Première Classe (170 chambres au total), tous deux dirigés par Marie et Alexandre Garcia, sont opérationnels depuis mi-juillet et ont réalisé un très bon démarrage.

    Les supermarchés Lidl (avenue Jean Perrin) et Simply Market (avenue des frères Robinson) ont rouvert après de lourds investissements (5,5 millions d'euros au total), en modernisant en profondeur leur espace commercial. Lidl, qui avait obtenu une CDAC, a également augmenté sa surface commerciale et son offre de stationnement. Quant à Simply Market, l'enseigne a rhabillé la station service attenante et retravaillé la façade. Les deux enseignes ont également fait des efforts d'intégration paysagère avec la plantation de nombreux arbres.

    L'été marque aussi la fin de la commercialisation des dernières surfaces de Mérignac Soleil, avec notamment les arrivées de Columbus Café, Grand Optical, Parashop et surtout H&M, le 29 août, sur une surface de 1800 m². Stokomani a également confirmé son implantation dans le bâtiment situé à l'extérieur du centre, précédemment occupé par Darty. L'ouverture est prévue en novembre.

    Pour conclure ce chapitre, il faut enfin noter le rachat du Bistrot de l'Aviation (1, rue Ariane) par Pascal Hamon, qui avait déjà piloté le Café Maritime aux Bassins à flots, Les Tamaris à Andernos ou la Table de l'Hippodrome au Bouscat. Le nouveau propriétaire garde l'équipe en place et souhaite développer la partie événementielle.

  • Le poids de la grande distribution à Mérignac Avec l'aéronautique, les services financiers, la construction et le tourisme d'affaires, la grande distribution est l'une des cinq grandes filières de Mérignac. L'observatoire économique de la...

  • Le conseil municipal a voté le 26 juin une subvention de 50.000 euros en soutien des salons UAV et ADS show 2014. Premier salon européen spécialisé dans la filière drone, les deux éditions 2010 et 2014 d'UAV Show avaient connu un important succès en accueillant plus de 1.500 professionnels.

    En parallèle d'UAV Show 2012, la première édition du salon de la maintenance en condition opérationnelle (MCO, ADS Show) était organisée à la base aérienne 106 avec comme principal objectif la mise en relation des acheteurs et des fournisseurs. 128 exposants et 3.000 visiteurs avaient été accueillis lors de cette manifestation.

    Afin de mutualiser les moyens, développer leur visibilité et simplifier l'offre auprès des partenaires, les deux salons seront regroupés à la base aérienne 106. Une partie drone, une partie maintenance et une zone mixte réservée aux officiels et principaux partenaires permettront de différencier les deux événements. 5.000 à 6.000 visiteurs sont ainsi attendus les mardi 9, mercredi 10 et jeudi 11 septembre 2014.

    Ces dates coïncideront avec l'Université d'Eté de la Défense qui est organisée cette année à Mérignac. L'armée de l'air étant le « partenaire de Défense », elle accueillera à la BA106 quelques 450 personnes le 8 septembre.

    L'événement ADS-UAV Show représente un budget de 1.735.000 euros.

  • Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de la communauté urbaine, et Alain Anziani, maire de Mérignac et premier vice-président, ont relancé la semaine dernière le dossier de la desserte de l'aéroport par le tram. Ce dossier avait été porté pendant plusieurs années par Michel Sainte-Marie.

    Dans des propos retranscrits par Objectif Aquitaine le 27 juin, Alain Juppé déclarait notamment, au sujet du schéma directeur opérationnel des déplacements métropolitains, [que la Cub allait] « mettre ce projet de ligne avec l'aéroport par tram en priorité dans le schéma des déplacements ».

    Alain Anziani précisait le lendemain que « la desserte de l'aéroport fai(sait)t consensus et n'a(vait) jamais été un enjeu politique au sein de la CUB (…) Les emprises foncières (…) sont maîtrisées et réservées. Ce dernier barreau de 4 km permettrait de desservir le bassin aéroportuaire mais également (…) celui de Chemin-Long qui environne Mérignac Soleil.»

  • Juillet sera dense en mouvements économiques. Le nouveau complexe hôtelier du 71, avenue Kennedy devrait ouvrir ses portes le 15. L'ensemble, composé d'un hôtel Campanile 3 étoiles de 88 chambres et d'un hôtel Première Classe 2 étoiles de 82 chambres, représente respectivement les 25 et 26èmes établissements hôteliers de Mérignac, portant le nombre d'unités d'hébergement à 2.525 et le nombre d'emplois hôteliers à 360.

    La fin du mois sera ensuite marquée par l'ouverture (le 26) du restaurant à thème Le Rocher des Pirates. Situé à l'entrée du village Oxylane, près de Decathlon, cet établissement emploiera 43 personnes.

    En parallèle, le magasin Lidl (8, avenue Jean Perrin), ouvert en novembre 2009, inaugurera ses locaux rénovés et étendus (passage de 600 à 1.000 m² de surface commerciale) pour un investissement total de 2,4 millions d'euros. Le magasin se situe à Pichey, dans un des périmètres de l'opération « 50.000 logements » pilotés par la CUB.

    Une nouvelle salle de sport devrait enfin ouvrir au 9, avenue Pierre Mendès France. C'est l'enseigne Vitaliberté, lancée il y a 4 ans à Aubagne (13) et qui compte aujourd'hui 37 établissements en France, dont 3 sur l'agglomération bordelaise, qui vient s'implanter. C'est la huitième salle de remise en forme sur Mérignac.

  • Alain Juppé, président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Alain Anziani, sénateur-maire de Mérignac et Olivier Costa de Beauregard, directeur général du Groupement Industriel Marcel Dassault (GIMD), qui gère le patrimoine foncier de la famille, ont signé vendredi 20 juin le compromis de vente qui doit transférer 31 hectares à la Communauté urbaine de Bordeaux.

    La CUB rétrocède en parallèle les 16 hectares qui permettront au groupe Thales, dont Dassault est l'actionnaire de référence, de regrouper sur Mérignac d'ici à 2016 les activités des deux sites du Haillan et de Pessac. Cet accord prévoit aussi le déclassement de la RD 213 qui traverse les terrains en question. La CUB s'engage par ailleurs à ouvrir la nouvelle voie Marcel-Dassault avant fin 2016.

    Le document prévoit enfin une réserve foncière de dix hectares environ pour permettre des développements ultérieurs de Dassault, en cas de reprise par exemple du marché de l'aviation d'affaires. Dassault Aviation qui va en assembler à Mérignac un peu moins de 70 cette année a déjà ses plans en cas de succès mondiaux de ses derniers modèles, notamment le 8 X dont le premier exemplaire est en cours d'assemblage dans son usine de Mérignac.

    Thales a lancé en fin de semaine la consultation d'entreprises pour sa nouvelle usine de 55 000 mètres carrés.

  • A l'occasion du centenaire de la base aérienne de Cazaux (Landes), Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a confirmé samedi 21 juin la volonté de l'Etat de faire de l'agglomération bordelaise le pôle majeur de l'organisation de l'Armée de l'air et d'y transférer rapidement son commandement.

    Concrètement, 300 militaires, actuellement en poste à Dijon, devraient donc rejoindre la BA 106 dans les tout prochains mois. Pour mémoire, Mérignac avait déjà accueilli en 2007 le commandement du soutien des forces aériennes (CSFA), puis, en 2012, la SIMMAD (Structure Intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministère de la défense) et ses 800 emplois.

    Cette décision intervient après plusieurs annonces importantes ces dernières semaines. L'observatoire économique de la ville avait par ailleurs recensé en avril dernier 10.000 emplois aéronautiques à Mérignac et confirmé la place de l'armée de l'air en tant que premier employeur de la ville (3.360 emplois répartis entre la BA 106 (2.860) et le DA 104 (500).

  • La fin du premier semestre est l'occasion de faire un premier bilan des chiffres de l'office de tourisme numérique de la ville. Avec 23.500 visites, dont 19.000 visiteurs uniques, le site enregistre un doublement de son trafic par rapport au semestre précédent (+108%). Le nombre de pages consultées a ainsi augmenté de 65,4%, passant de 26.000 à 43.000.

    Concernant le visitorat, la région Aquitaine reste de loin la plus représentée avec 62% du trafic (Bordeaux 33,6%, Mérignac 14,6%), devant l'Ile-de-France qui est passée de 15,8% à 20,4% du visitorat total. Depuis Paris, le nombre d'internautes a crû de 263%.

    Les technologies mobiles continuent par ailleurs de prendre de l'importance puisqu'en 2014, 2 visiteurs sur 5 se sont rendus sur l'office de tourisme numérique depuis un terminal mobile (smartphones 30%, tablettes 9%).

  • Quelques jours à peine après la levée de fonds d'AirInt Services, c'est au tour de l'éditeur de logiciel Atlantic Training de réaliser un nouveau tour de table. Spécialisé dans les logiciels pour l'accompagnement des instructeurs et la formation en vol des élèves-pilotes, Atlantic Training vient en effet de recevoir le soutien d'Airbus Group (ex EADS) à travers son fonds d'aide au développement. Le montant de l'investissement n'a pas été communiqué.

    Créée en juillet 2012 par Xavier-Freddy Durrleman, Atlantic Training avait racheté en juin dernier la société parisienne Cloudy, qui proposait notamment aux pilotes un carnet de vol numérique. Aujourd'hui 7 personnes travaillent pour Atlantic Training, hébergée dans la pépinière de Bordeaux Technowest.

  • Le magasin Crozatier du village du meuble devrait fermer ses portes dans les prochaines semaines, après 18 ans de présence à Mérignac. Il sera remplacé par un magasin Habitat, transféré de la rue Condillac à Bordeaux. La nouvelle enseigne devrait ouvrir ses portes en octobre, après quelques semaines de travaux.

    Le magasin Fly devrait lui aussi être réaménagé pour accueillir, sur une partie de sa surface actuelle, un espace consacré à Musterring, une marque allemande spécialisée dans les canapés, les salles à manger et les chambres.

    25 octobre 2014 : Habitat et Musterring ouvrent leurs portes

  • Des expos incroyables, des grands noms de la photo… les 27, 28 et 29 juin, le Mérignac Photographic Festival sera l'occasion pour les passionnés du 8ème art, de partager, échanger et pratiquer la photographie.

    3 expos sont à découvrir : « Mode et Voyage » de Françoise Huguier à la Vieille Eglise Saint-Vincent, «Entre ciel et terre» avec les clichés de Jacques Henri Lartigue dans ce lieu unique qu'est le hall B de l'aéroport de Mérignac et enfin une exposition d'Anne Leroy autour de la création artistique, à la Médiathèque.

    Des workshops encadrés par des photographes de renom seront également ouverts sur inscriptions. Les trois expositions sont gratuites et seront visibles tout l'été.

    Cliquez ici pour plus d'infos

  • Selon les chiffres de la chambre de commerce de Bordeaux, le commerce de proximité aurait progressé à Mérignac de 38% sur la dernière décennie (2003-2014), en passant de 797 à 1.101 établissements. Ce chiffre a crû de 27% et 32%, sur le territoire de la Cub et sur celui de la Gironde (hors Libourne, qui possède sa propre chambre de commerce) sur la même période.

    De fait, le poids relatif de Mérignac a progressé en passant de 8,6% du total de la CUB et de 5,1% de celui de la Gironde (hors Libourne) en 2003 à respectivement 9,3% et 5,3% en 2014. Pour ce qui est des grandes tendances, les principales catégories de commerces suivent des évolutions similaires sur tout le territoire.

    Le commerce alimentaire progresse par exemple de 14% à Mérignac et sur le territoire la CUB. La catégorie la plus dynamique est celle des services aux personnes (+ 66% à Mérignac et + 64% sur la CUB). A noter enfin l'exception culturelle mérignacaise pour la catégorie Cultures-Loisirs, qui progresse de 14%, alors qu'elle chute de 20% sur le territoire de la communauté.

  • Selon Les Echos du mardi 3 juin, Galeries Lafayette et BNP Paribas Personal Finance, les deux actionnaires à parts égales, viennent de se mettre d'accord pour valoriser LaSer Cofinoga entre 140 et 180 millions d'euros.

    Galeries Lafayette avait annoncé en décembre 2012 son intention d'exercer son option de vente de sa participation de 50%, mais les discussions achoppaient depuis sur la valorisation. Si la somme était bien comprise entre 140 et 180 millions d'euros, elle se situerait dans le bas de la fourchette des montants évoqués jusqu'à présent.

    L'annonce définitive de l'accord devrait intervenir le 11 juin, en même temps que la nomination d'un nouveau directeur général, à la place de Raffaele Cicala.

    Mise à jour : le conseil d'administationn, initialement prévu le mercredi 11 juin, a été reporté. La date n'a pas encore été fixée

  • Eric Trappier, Président directeur général de Dassault Aviation, et Rodolphe Marchais, président de Sabena Technics, ont signé vendredi 6 juin à Mérignac une importante convention de partenariat, en présence d'Alain Anziani, maire de Mérignac.

    Eric Trappier avait rappelé dans Air et Cosmos, le 25 avril dernier, et dans Sud Ouest le 4 juin, l'importance pour Dassault Aviation de « son ancrage » à Mérignac et avait fait comprendre en filigrane que de nouveaux développements étaient à l'étude.

    L'accord signé entre deux entreprises historiques de Mérignac porte notamment sur la cession par Sabena Technics d'une dizaine d'hectares et sur la reprise par Dassault Aviation d'une trentaine de collaborateurs. Il s'inscrit dans le développement de Bordeaux Aeroparc.

  • La ville de Mérignac accueille toute la journée du jeudi 12 juin la troisième édition de Planète e-commerce, à l'initiative de l'AEC et d'Ecom33 (l'association des e-commerçants girondins) et en partenariat avec la CCI de Bordeaux et la CUB. Le salon se déroulera au pavillon du Pin Galant de 9h00 à 18h00.

    En trois ans, Planète e-commerce s'est imposé comme un lieu de rencontres, d'échanges et de formation incontournable pour tous les acteurs de la filière e-commerce (e-commerçants, logisticiens, prestataires divers, porteurs de projet, étudiants…). La manifestation avait ainsi attiré près d'un millier de participants lors de chacune des précédentes éditions.

    Comme pour les années précédentes, Planète e-commerce offrira un programme riche et dense avec 18 émissions de télé, 5 challenges, 34 conférences et ateliers, 51 experts et intervenants et plus de 180 speed démos.

    Tout le programme sur http://www.planete-ecommerce.com/aquitaine/   

  • Situé à l'angle de l'allée des acacias et de la rue André Dousse et traversé par la rue du golf, le parc Innolin est un des parcs d'activités les plus discrets de Mérignac. Plus d'une centaine d'entreprises y sont pourtant implantées sur onze bâtiments et près de 500 salariés y travaillent quotidiennement. 

    Le tissu économique y est majoritairement composé de très petites entreprises (tpe). L'éditeur de logiciel Sopra Group y emploie cependant une centaine de personnes et Sea Tanker (transport pétrolier) est le deuxième employeur avec près de 40 personnes. De manière plus anecdotique, le parc accueille de petites représentations commerciales de Coca-Cola et Nestlé.

    Avec le Drive Affaires, Innolin accueille également sur trois immeubles le plus ancien et plus important centre d'affaires de Mérignac. Créé en 1989, le Drive Affaires accueille entre 40 et 50 entreprises en permanence (la moitié des entreprises du parc) pour une durée moyenne de 6 ans et domicilie 90 autres.

  • Dassault Aviation a présenté, lundi 19 mai, le Falcon 8X, son nouvel avion d'affaires, au salon aéronautique de Genève. L'appareil se distinguera de ses prédécesseurs par son autonomie en vol, qui pourra atteindre 11.945 km sans escale (Pékin-New York ou Paris-Singapour). La nouvelle voilure et une version améliorée du réacteur permettront une économie en carburant de 35 %. Sa vitesse de croisière sera enfin de 0,80 Mach (plus de 1.000 km/h ou 272 mètres par seconde), avec huit passagers et trois membres d'équipage.

    L'assemblage final commencera dans les prochains mois sur le site de Mérignac, où est actuellement assemblé le Falcon 7X. L'usine de Martignas-sur-Jalle, spécialisée dans la voilure, devrait elle aussi profiter de ce lancement. Le Falcon 8X devrait effectuer son vol inaugural début 2015 et être certifié mi-2016, en vue des premières livraisons prévues avant la fin de l'année 2016. Son prix de vente unitaire sera de 55 millions d'euros.

    Alain Anziani, maire de Mérignac et sénateur de la Gironde s'est immédiatement félicité de cette annonce, quelques jours après la décision d'Airbus Group d'y assembler son avion électrique, qui conforte Bordeaux Aéroparc comme un des parcs technologiques les plus dynamiques d'Europe. Selon une récente étude, la filière aéronautique-spatial-défense représente plus de 10.000 emplois à Mérignac.

  • Sept mois après son transfert effectif dans l'Europôle Santé, la clinique du sport de Bordeaux-Mérignac inaugure, vendredi 23 mai, ses nouveaux locaux en présence notamment d'Alain Anziani, maire de Mérignac et sénateur de la Gironde. Créée en 1995, la clinique du sport a réalisé 8.000 interventions en 2013.

    Le nouvel établissement de 90 lits abrite 8 salles d'opération. Il aura nécessité un investissement total de 15 millions d'euros (50 millions pour l'ensemble du pôle) et permet à 13 chirurgiens orthopédistes, 1 chirurgien de la pubalgie, 1 stomatologue et de nombreux autres spécialistes d'intervenir dans des installations de pointe.

    L'ensemble du pôle, situé à quelques centaines de mètres de Médecins Sans Frontières Logistique et du Bioparc, représente près de 300 emplois. La ville, qui avait déjà accueilli en novembre dernier une manifestation sur les transferts de technologie entre les secteurs aéronautique et médical, organisée par Bordeaux Technowest, souhaite développer les synergies avec ce nouveau pôle médical.

  • La résidence hôtelière Quality Suites et l’hôtel Kyriad Prestige ont co-organisé mercredi 21 mai la première soirée de présentation de la filière touristique de Mérignac. Plus de 80 professionnels (hôteliers, restaurateurs, institutionnels, prestataires de services divers) se sont ainsi réunis au cours d’une manifestation qui a vocation à se reproduire.

    La soirée a été l’occasion pour la ville de présenter les chiffres clés du territoire pour cette filière en plein développement. L’actualité de l’aéroport, les projets du 45ème parallèle, du Slidepark (simulateur de chute libre et vague artificielle) et du complexe Campanile/Première Classe ont également fait l’objet de gros plans.

    La ville structure et dynamise la filière autour de 5 axes principaux : le développement de l’office de tourisme numérique, l’appui aux événements à caractère économique, la promotion du festival de la photographie, la montée en puissance de sa stratégie de marketing territorial et, bien sûr, la mise en réseau des différents acteurs.

  • Du nouveau côté Vcub

    Le 21 mai 2014

    Avis aux amateurs de déplacements doux: une nouvelle station de vélo en libre service VCub  vient d'être implantée dans le quartier de Bourranville, le long de l'avenue de Verdun face au château du parc de Bourran. Proposant 20 vélos, cette nouvelle station est la 9ème accessible à Mérignac. Un bon moyen de parcourir la ville à travers les 100 km de pistes cyclables qui maillent le territoire.

    Pour utiliser un Vcub et devenir "Vcubiste", plusieurs formules d'abonnements Vcub s'offrent à vous: journalière, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle... et chose importante, dans tous les cas, les 30 premières minutes d'utilisation sont toujours gratuites, de quoi se déplacer en tout sérenité !

    Cliquez ici pour localisez les 9 stations sur le territoire

  • François Baffou, directeur de Bordeaux-Technowest, a signé mardi 14 mai, avec plusieurs partenaires internationaux, à Orlando (Floride), un protocole d'accord pour créer l'ICATS, consortium international de centres de tests aéronautiques, première organisation internationale de ce type.

    En unissant les forces des différents centres, le consortium vise à soutenir et orienter l'industrie des drones dans son développement et ses différentes opérations. L'ICATS mettra également l'accent sur la normalisation de la formation et l'émission de licences, ainsi que sur les règlements et la gestion de l'espace aérien.

    Le CESA Drones démontre à travers cet accord le rôle international qu'il entend jouer, dans un domaine où le cadre réglementaire reste à définir. Avec la création du Salon Européen des mini et micro-drones civils : UAV Show Europe, dont la troisième édition se tiendra du 9 au 11 septembre prochains à Mérignac et la mise en place de la législation, l'industrie des drones s'impose comme une véritable filière technologique et économique.

  • Alain Anziani, Maire de Mérignac et Sénateur de la Gironde, et Laurent Morel, président du directoire de Klépierre, ont inauguré mercredi 14 mai l'extension de Mérignac Soleil. Alain Anziani a longuement insisté à cette occasion sur le poids économique du centre commercial. L'inauguration a été suivie d'un concert privé de l'ex-lauréat de la Nouvelle Star Christophe Willem.

    Avec près de 70 millions d'euros, l'extension de Mérignac Soleil est le troisième investissement en cours sur le territoire de la ville. Le chantier a procuré des milliers d'heures de travail aux entreprises du territoire et l'arrivée d'une trentaine de nouvelles enseignes signifie également environ 200 emplois supplémentaires. Le centre devrait accueillir 7 millions de visiteurs en année pleine (c'est-à-dire à partir de 2016).

    Outre l'extension de la surface commerciale, le projet s'accompagne de la création de plus de 10.000 m² d'espaces verts, de la plantation d'environ 350 arbres, et de la construction de deux parkings en silo de 900 places chacun. Cinq nouvelles enseignes s'implanteront au cours du dernier trimestre. Le chantier, qui est à l'image du futur quartier intégré dans l'opération des « 50.000 logements » menée par la CUB, doit s'achever définitivement en 2015.

  • Avec une progression de 12% et 438.000 passagers (14.600 par jour) dans un espace aérien national en berne (Marseille : -2%, Lyon : -5%, Toulouse : -2%), l'aéroport de Bordeaux-Mérignac vient de réaliser le meilleur mois d'avril de son histoire. Le trafic total cumulé depuis le début de l'année s'établit à 1.390.000 passagers (11.583 par jour ; croissance de 5,7%).

    Avec 245.000 passagers, le trafic domestique régulier a représenté 72% du trafic, mais ce sont les vols internationaux réguliers, qui ont été le moteur de la croissance (+32%). Les trois premières destinations restent Paris (deux aéroports ; 137.000 passagers), Lyon (40.000 passagers) et Londres (trois aéroports ; 37.500 passagers).

    Avril a également été l'occasion pour Ryanair et Volotea de fêter respectivement leurs millionième et deux millionièmes passagers bordelais. L'été de l'aéroport devrait marquer de nouveaux records, puisque l'offre de sièges devrait progresser de plus de 20%. Dans son édition du 14 mai enfin, La vie économique annonce à juin 2015 le report de la livraison de Billi 2.

  • JTT Composites, qui doit implanter son centre de R&D et un site de production en 2015 dans l'Aéroparc, vient de signer avec la société allemande Stoll un contrat d'exclusivité. Ce partenariat devrait lui permettre de donner naissance « à une nouvelle filière, unique, de fabrication de matériaux composites pour l'industrie aéronautique ».

    JTT Composite vient également de signer avec Dassault Aviation un contrat pour la fourniture de conduits de distribution d'air fabriqués avec sa technologie RT2I (renfort 3D pour injection et infusion). Ces conduits, qui équiperont les Falcon 5X, sont déjà opérationnels depuis septembre 2012 sur des avions d'affaires produits en série.

    Spécialiste des matériaux composites, JTT Composite emploie aujourd'hui une cinquantaine de personnes et devrait réaliser cette année un chiffre d'affaires de 4,3 millions d'euros (en augmentation de 45% par an ces trois dernières années).

  • Le Figaro du 7 mai dernier consacre un article aux tensions entre Les Galeries Lafayettes et BNP Paribas Personal Finance, tous deux co-actionnaires de LaSer Cofinoga à hauteur de 50% chacun. Alors que le principe de la cession par Les Galeries Lafayette de ses parts est acquis depuis maintenant 20 mois, l'accord butte sur la valorisation desdites parts.

    D'après le quotidien, aucun critère d'évaluation n'avait été fixé pour la détermination du prix dans le pacte entre les deux actionnaires. Le document en question se contentait en effet de prévoir que la valeur serait choisie par trois banques, qui viennent à peine de démarrer leurs travaux. Dans ce climat de blocage, les comptes de 2013 n'ont par ailleurs toujours pas été approuvés.

    Pour les Galeries, LaSer Cofinoga vaudrait 2 milliards d'euros et pour BNP Paribas, compte tenu de la dette de 500 millions, sa valeur serait négative… L'expertise pourrait en tout cas se conclure dans les prochains jours.

    Avec un effectif de 1.800 personnes (en comptant les intérimaires), LaSer Cofinoga reste, malgré le plan de départ volontaire de l'an dernier, le premier employeur privé de Mérignac.

  • Quatre ans après le début des travaux qui avaient démarré par le dévoiement des réseaux et deux semaines avant l'inauguration officielle, le nouveau Mérignac Soleil « étendu » a ouvert ses portes au public mercredi 30 avril.

    Outre un cadre plus moderne et plus fonctionnel, Mérignac Soleil offre désormais une surface commerciale de 6.000 m² supplémentaires, avec une trentaine de nouvelles boutiques dans la mode, les soins, la restauration ou l'équipement de la maison. L'implantation de cinq autres enseignes, dont H&M, Parashop et Colombus Café, est prévue d'ici la fin de l'année.

    Avec près de 70 millions d'euros, l'extension de Mérignac Soleil est le troisième investissement en cours sur le territoire de la ville. Outre l'extension de la surface commerciale, le chantier s'accompagne de la création de plus de 10.000 m² d'espaces verts, de la plantation d'environ 350 arbres, et de la construction de deux parkings en silo de 900 places chacun. Il doit s'achever définitivement en 2015.

  • La prochaine édition de la fête des voisins d’entreprise se déroulera le vendredi 23 mai prochain entre 12h00 et 14h30. Le principe de cette manifestation consiste à générer une rencontre entre "voisins" pour partager un moment convivial et découvrir qui travaille à côté de chez vous.

    Cette manifestation, organisée par le club des entreprises et la ville de Mérignac, est faite pour les salariés et les dirigeants. La proximité des points de rencontre doit inciter les participants à venir déjeuner à pied. Le club propose à cette occasion aux entreprises qui le souhaitent d’accueillir la fête.

    Les points d'accueil :

    • Ajilon, avenue Kennedy, parc Cadéra Nord
    • Altéa Formation, 19 allée James Watt
    • Aqui Work Center, 80 avenue de la Libération
    • Mérignac-Ciné, 6 place Charles de Gaulle
    • Expresso Service, 31 avenue Gustave Eiffel
    • Appart City, 25 rue Neil Armstrong

     

    Pour plus d'informations : http://www.club-entreprises-merignac.com/news/4/20/actualites-du-club.html

  • L'ADN de l'économie mérignacaise Avec 10.000 emplois (10.187) sur les 50.000 que compte la commune (20,3%), la filière aéronautique est de loin la plus représentée à Mérignac. La ville accueille en effet 67 entreprises, 38 startups,...

  • D'après le magazine APS, la société Acteïs, spécialisée en bureautique, téléphonie et informatique, qui s'installe dans les prochaines semaines dans le parc de Vert Castel, préparerait deux nouvelles opérations de croissance externe. Elles devraient être finalisées d'ici l'été. Selon APS, les cibles seraient deux entreprises de la région.

    S'adressant à une clientèle de PME et de collectivités, Acteïs, présidée par Thierry Ducos, rayonne en Charente, Charente-Maritime, Dordogne et Gironde et emploie une vingtaine de personnes pour 4 millions d'euros de chiffre d'affaires. Acteïs possède également une filiale, Bio-Tech (vidéo surveillance et contrôle d'accès, 10 personnes, 2 millions d'euros de chiffre d'affaires), implantée dans le domaine de Pelus.

  • L'E-fan prend son envol

    Le 30 avril 2014

    L'e-fan, l'avion 100% électrique, vient d'effectuer son premier vol de démonstration, vendredi 25 avril, à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, en présence d'Arnaud Montebourg, ministre de l'Économie, du redressement productif et du numérique, et d'Alain Anziani, maire de Mérignac et sénateur de la Gironde.

    Développé par Airbus Group, l'E-fan a été identifié comme l'un des 34 projets majeurs de la "Nouvelle France Industrielle" et bénéficie, à ce titre, du soutien de l'Etat et des collectivités locales. Propulsé par deux moteurs électriques d'une puissance totale de 60 KW, cet avion biplace de 7 mètres de long peut voler jusqu'à 220 km/h. Sa mise sur le marché pourrait intervenir d'ici quatre ou cinq ans.

    Un protocole d'accord a également été signé entre Airbus Group, l'Etat, le conseil régional, la communauté urbaine et la ville de Mérignac sur les conditions de soutien des différents partenaires au projet. Le protocole porte plus précisément sur les phases amont de recherche, la mise en place de chaînes de sous-traitance ou de formations spécifiques.

  • La Commission Départementale d'Aménagement Commercial a validé, jeudi 14 avril dernier, les demandes des enseignes Cache-Cache Bonobo et Chausséa, toutes deux implantées dans le parc de Chemin Long, d'augmenter leur surface commerciale de 210 et 170 m².

    Le projet de Chausséa (chaussures et maroquinerie), qui est par ailleurs sous-locataire de Kiabi, consiste en un réaménagement intérieur, pour lui permettre d'atteindre 1.170 m² de surfaces commerciales. Cette extension devrait permettre à l'enseigne de consolider 3 emplois supplémentaires (sur un total de 16). L'enveloppe des travaux est estimée à 450.000 euros.

    Le projet de Cache-Cache Bonobo (groupe Beaumanoir), qui regroupe déjà deux marques de mode, vise également à réaménager les espaces intérieurs pour accueillir la marque Bréal. Le projet s'accompagne de la modernisation des façades et de la plantation de 7 arbres supplémentaires. Il devrait entraîner la création de 5,5 emplois (sur un total de 12).

  • Deux semaines après le transfert du magasin Darty et l’inauguration du nouveau concept Kiabi, le V&B, implanté auparavant au 72, avenue Mendès France, a ouvert ses portes, rue Jacques Anquetil, à côté de l’enseigne Cultura. Le transfert s’accompagne de l’augmentation de la surface de 400 à 600 m². Ouvert depuis mercredi 23 avril, le nouvel établissement aura entraîné un investissement de 450.000 euros. L’établissement emploie 6 personnes à plein temps et 10 personnes à temps partiel.

    Be Sens, opticien et audioprothésiste,  vient également d’emménager au 40, avenue de la Somme, sur une surface de 160 m². L’enseigne propose un catalogue de 1.200 montures et 300 lunettes auditives. Les travaux, l’aménagement et le matériel représentent un investissement de près de 500.000 euros.  

    Un nouveau restaurant asiatique, Royal Buffet, vient d’ouvrir ses portes avenue Kennedy, à la place de l’ancien magasin Hémisphère. L’établissement, qui peut accueillir jusqu’à 400 personnes sur une surface de 1.200 m², propose une salle de jeux pour enfants, deux salons privatifs et une scène pour karaoké. 800.000 euros ont été investis et 11 emplois ont été créés. 

  • Annoncé dans la lettre de vendredi dernier, le programme de l'Université d'Eté de la Défense est en ligne.

    La matinée du lundi 8 septembre sera consacrée à une démonstration dynamique et une exposition statique des armées à la BA106. Des ateliers animeront l'après-midi au palais des congrès et la soirée se déroulera à l'Aérocampus de Lastresne.

    Mardi 9, séance plénière avec notamment la présence du Ministre de la Défense Jean-Yves le Drian et d'Eric Trappier, Président de Dassault Aviation. Visites d'entreprises et du salon UAV/ADS Show seront proposées l'après-midi aux participants.

  • La société Park & Trip, qui propose un parking économique de 220 places et des services annexes à proximité de l'aéroport, fête sa première année d'exploitation le 15 avril prochain. 

    A cette occasion, l'entreprise annonce l'ouverture d'un nouvel établissement à Marignane, près de l'aéroport de Marseille-Provence. Les réservations seront ouvertes à compter du 15 avril et il devrait être inauguré durant la première quinzaine du mois de juin.

    Depuis le début de son activité, l'entreprise cogérée par Julien Delplanque et Benoit Leblanc a entraîné la création de trois emplois. Deux autres embauches sont prévues dans les prochaines semaines.

  • Le rendez-vous annuel des acteurs du e-commerce en Aquitaine approche. La troisième édition du salon Planète e-commerce se déroulera en effet au pavillon du Pin Galant le 12 juin prochain.

    Les différentes thématiques qui seront abordées lors de cette journée sont accessibles sur le site internet de l'association eCom33, organisateur de l'événement.

    Pour rappel, l'édition 2013 avait attiré 750 personnes, 35 exposants et 90 intervenants tout au long de la journée. 25 tables rondes, 5 émissions TV et 6 challenges avaient été organisés à cette occasion.

  • Le groupe VivaSanté, spécialiste de la santé et du bien être, qui commercialise notamment les produits Juvamine, Urgo ou Mercurochrome, a annoncé une prise de participation majoritaire dans la société Fly-n-Sense.

    Cette start-up, hébergée au sein de Bordeaux Technowest, conçoit et produit des mini-drones civils, utilisés notamment pour la lutte contre les incendies, la surveillance d'autoroutes et la viticulture. Créée en 2008, elle emploie aujourd'hui 11 personnes. L'entreprise avait levé l'année dernière 900.000 euros auprès d'un pool d'investisseurs.

    Le groupe VivaSanté, qui prévoit un chiffre d'affaires de l'ordre de 3 millions d'euros pour Fly-n-Sense en 2015, emploie 2.300 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 530 millions d'euros en 2013.

  • Le conseil municipal a désigné, samedi 5 avril, les nouveaux maires-adjoints et les contours de leurs délégations.

    Marie Récalde, députée et membre de la commission de la Défense, prend la délégation de l'innovation et suivra à ce titre les questions aéronautiques, dont notamment le dossier Aéroparc. Urbaniste de formation, elle a notamment dirigé le Sysdau. Elle était adjointe aux relations avec les entreprises au cours du précédent mandat de Michel Sainte-Marie.

    Jean-Marc Guillembet, quant à lui, prend la délégation des finances, du développement économique et de l'emploi. Ancien directeur des relations institutionnelles de Laser-Cofinoga, Jean-Marc Guillembet était précédemment chargé de l'action sociale, de l'emploi et de l'insertion. Il est actuellement Président du PLIE Technowest.

    Deux autres conseillers municipaux délégués seront élus vendredi 11 avril au titre du commerce et de l'artisanat d'une part, de l'économie sociale et solidaire d'autre part.