[Aller au menu]

Actualités

  • Partager : Facebook
  • Partager : Twitter
  • Partager : Linkedin
  • Partager : Viadéo
  • Dassault Aviation vient de communiquer la date de la présentation officielle (roll-out) du Falcon 8X. La cérémonie se déroulera à Mérignac le mercredi 17 décembre prochain en fin d'après-midi.

    Le nouveau jet d'affaires, qui vient se positionner au sommet de la gamme de l'avionneur, affiche un rayon d'action de près de 12.000 km (vols ultra-long courriers). Avec un fuselage allongé de plus d'un mètre par rapport au Falcon 7X, le nouveau triréacteur offrira par ailleurs la cabine la plus étendue de tous les avions d'affaires Falcon.

    Le premier vol reste programmé pour le premier trimestre 2015. Sa certification est quant à elle attendue pour la mi-2016.

  • Oxbow reste à Mérignac

    Le 24 novembre 2014

    Oxbow vient de prendre à bail un immeuble indépendant de 1.455 m² de bureaux, précédemment occupé par l'Apave, dans le programme Axis Park, situé sur le domaine de Pelus. Oxbow ne déménage donc que de quelques mètres. Le site de Mérignac compte aujourd'hui une cinquantaine d'emplois.

    L'histoire de la marque est mouvementée depuis quelques années, avec un endettement record de 48 millions d'euros en septembre 2012, un plan de départ social en 2013, la fermeture de la base logistique de Canéjan, une succession de directeurs généraux et un rachat final par le groupe suisse Calida, connu aussi pour être la maison-mère de la marque de sous-vêtements Aubade.

    Les locaux seront entièrement rénovés par la société CBRE Workspace. La transaction a été réalisée par CBRE.

  • La Société Publique Locale (SPL) Bordeaux Aéroparc, créée en décembre 2012 par la CUB et les communes de Saint-Médard-en-Jalles, du Haillan et de Mérignac, vient de lancer un appel d'offres pour la réalisation d'une étude de programmation et d'assistance à maîtrise d'ouvrage de l'opération « Cœur d'Aeroparc ».

    Cette opération a vocation à se développer sur une parcelle d'environ 6 hectares, dont la Communauté Urbaine est propriétaire, à l'intersection de la nouvelle avenue Marcel Dassault (livraison fin 2016) et du « boulevard technologique ».

    L'opération, qui prend en compte le plan guide réalisé en 2008 par l'Aurba doit permettre de donner un centre de gravité à la zone d'activités Bordeaux Aéroparc. Elle intégrera notamment une offre de restauration, une offre d'immobilier d'entreprises, des commerces et des services aux entreprises. La remise des offres a été fixée au 27 novembre.

  • L'école de commerce ESG [C&F] et l'école du web et du multimédia Digital Campus organisent le vendredi 28 novembre après-midi une demi-journée dédiée à la création d'entreprise et à l'économie sociale et solidaire. L'événement se déroulera sur le campus de Bissy, aux 83/85 avenue Bon Air.

    A cette occasion, 35 startups, entreprises, associations et institutionnels viendront rencontrer les 1.200 étudiants et animer les sept ateliers qui rythmeront l'événement, à savoir le financement, la propriété industrielle/intellectuelle, le made in France, le réseau, l'implantation à l'étranger et l'innovation technologique.

    Parmi ces 35 acteurs, le club des entreprises et trois sociétés mérignacaises seront présents : la startup Parking Facile, le leader du web analytics AT Internet et le cabinet d'avocats pour entrepreneurs Saje.

    L'événement est ouvert aux étudiants et entreprises sous condition d'inscription auprès de juliana.puydebois@digital-campus.fr 

  • Déjà récompensés par la CCI de Bordeaux pour le Château La Croizille à Saint-Laurent-des-Combes (Saint-Emilion), les architectes mérignacais Marie-Sylvie Gary-Delfaut et Philippe Cordier ont de nouveau été primés à l'occasion des Best of Wine Tourism Awards 2015. La compétition rassemblait 50 candidats, déjà titulaires d'un Best Of reçu dans leur pays.

    La cérémonie de remise de ces 8 prix internationaux s'est tenue le 6 novembre à Mendoza (Argentine) dans le cadre de l'Assemblée Générale du Réseau des Capitales de Grands Vignobles qui rassemble huit villes dont les vignobles sont de renommée mondiale.

  • Fly-n-Sense, qui avait été créée en 2008 dans la pépinière de Bordeaux Technowest et qui compte désormais 11 personnes, vient de créer une antenne au Canada. L'entreprise vise plus précisément le marché québécois de la prévention des incendies, sur le modèle du partenariat mis en place avec les pompiers du département des Landes (SDIS 40).

    Le système développé par Fly-n-Sense s'appuie sur des drones compacts et un logiciel de traitement d'images, permettant de reporter en temps réel le contour du front de flamme sur une cartographie. Le procédé diminue le délai de maîtrise du feu et permet de réduire le coût d'intervention, tout en limitant le risque humain.

    Au Canada, Fly-n-Sense va adhérer au Centre d'excellence sur les drones (CED), implanté à Alma (Québec), dont la mission est de développer un centre international d'expertises, de services et d'innovation en conception, applications et exploitation de drones.

  • Dolist grandit à Mérignac

    Le 14 novembre 2014

    Les équipes de Dolist (une cinquantaine de personnes), qui était locataire dans le Pelus Plaza, viennent d'emménager dans un immeuble de 800m² intégralement rénové et hyper-connecté, situé 6 avenue Henry Le Châtelier. Une salle aménagée pour les « web-séminaires » a d'ailleurs été intégrée.

    La croissance de Dolist est portée depuis deux ans par les activités de services (accompagnement marketing, audit, conseil, formations…) qui représentent désormais 30% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

    Le recrutement et la structuration interne des équipes se sont également organisés. Ainsi, 6 personnes sont venues renforcer les effectifs depuis 1 an et 5 nouvelles recrues sont envisagées dans les 6 prochains mois (profils commercial, technique et conseil).

  • Après un mois de septembre marqué par les grèves, le trafic aéroportuaire a immédiatement repris sa progression avec une hausse du nombre de passagers de plus de 12% en octobre (441.002, soit 14.225 par jour en moyenne). Depuis le début de l'année, cette même progression est de 7,7%.

    En termes de hiérarchie des destinations, Paris (Orly et Roissy) a représenté 141.000 passagers (31% du trafic) et reste devant Lyon (44.000 passagers et 10% du trafic). Londres et ses trois aéroports (32.675 passagers, soit 7% du trafic) devance Marseille, talonnée par Amsterdam, Genève, Nice et Lille (en forte baisse).

    La destination la plus dynamique depuis octobre 2013 est Amsterdam, desservie par Air France-KLM (+ 60%). Dans le communiqué de presse qui a accompagné ces bons résultats, Pascal Personne, Président du directoire de la SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac s'est par ailleurs félicité du « dynamisme économique et touristique de notre région ».

  • Le groupe BNI Mérignac Business Prestige, créé le 20 novembre 2013, fêtera officiellement son premier anniversaire vendredi 14 novembre, par un petit déjeuner d'affaires,à partir de 7h30, à l'hôtel Kyriad Prestige (qui a donné son nom au groupe).

    BNI est un réseau privé dont l'objectif principal est l'échange de recommandations d'affaires entre professionnels de tous secteurs d'activités. Pour limiter les conflits d'intérêt et la concurrence entre les membres, la participation à un groupe BNI est réservée à une seule personne par profession.

    Le groupe BNI du Kyriad Prestige compte actuellement 26 membres et a réalisé un chiffre d'affaires de 718.000 euros la première année. C'est le record pour un premier exercice d'un groupe BNI en Gironde. BNI recherche en permanence des activités non représentées.

  • Médispace 2014

    Le 13 novembre 2014

    Organisé pour la 2ème année consécutive, MediSpace réunira jeudi 4 décembre à la maison des associations à Mérignac à partir de 9h00 les grands acteurs du spatial et du médical (donneurs d'ordres et fournisseurs) sous la forme de conférences thématiques et de rencontres en B2B.

    L'objectif de cette journée est de favoriser les échanges entre des fournisseurs de technologies issues du domaine spatial et des donneurs d'ordres (industriels, PME/PMI) à la recherches de solutions dans le secteur de la santé et du médical.

    Cette manifestation s'articulera sous la forme de conférences ciblées animées par les leaders du secteur (spatial/médical) et d'une convention d'affaires proposant des rendez-vous individuels «industriels/technologues».

  • Implanté depuis huit ans avenue Montesquieu, le restaurant le Fils du Boucher a déménagé pour ouvrir le 22 octobre dernier avenue de la Marne, à l'emplacement de l'ancien restaurant Osaka.

    Avec un doublement de surface (passage de 180 à 400 m²), le nouvel établissement propose une salle de restauration de 130 couverts, un espace after-work et une salle privative pouvant accueillir jusqu'à 40 personnes. L'établissement emploie aujourd'hui 16 salariés dont 5 viennent d'être recrutés.

    Pour rappel, le Fils du Boucher est également implanté à Mérignac-Pichey via l'enseigne le Petit Fils du Boucher - car de capacité limitée -, dans le centre-ville de Bordeaux et depuis cet été à Saint-Sulpice et Cameyrac.

    A une semaine d'écart, un autre établissement, le Chêne Rouge, a ouvert ses portes de l'autre côté de l'avenue de la Marne, au numéro 237. Bistrot-grill, il remplace le restaurant coréen FuShan, qui avait ouvert ses portes en mai 2013.

  • Eric Trappier, président directeur général de Dassault Aviation, avait rappelé le 25 avril dernier, dans le magazine Air et Cosmos, l'importance de son ancrage à Mérignac et avait fait comprendre que plusieurs développements étaient à l'étude.

    L'entreprise a annoncé le 30 octobre dernier par communiqué de presse la création d'une antenne locale sur le site de Mérignac pour représenter l'entreprise auprès des entités étatiques et des acteurs industriels du soutien situés en Aquitaine, références implicites au Commandement des forces aériennes et à la SIMMAD.

    Alain Anziani, Maire de Mérignac, a salué jeudi 6 novembre, la décision de Dassault Aviation, qui reste, avec 1.400 salariés, le deuxième employeur privé de la ville. Des investissements majeurs devraient être annoncés dans les prochaines semaines.

  • À l'occasion de la 12ème nuit des Best Of Wine Tourism, décernés à la CCI de Bordeaux, le Château La Croizille (Saint Laurent des Combes) a reçu le Best Of d'Or dans la catégorie "services oenotouristiques". Ce bâtiment a été conçu et réalisé par les architectes mérignacais Philippe Cordier et Marie-Sylvie Gary-Delfaut. Ces mêmes architectes viennent également de livrer de nouveaux bâtiments viticoles pour le Château de France à Léognan, où l'architecture allie les références classiques et contemporaines.

    Les agences Philippe Cordier, Marie-Sylvie Gary-Delfaut, et Marie-Josée Martinon, installées depuis une vingtaine d'années sur Mérignac, viennent par ailleurs d'aménager dans de nouveaux locaux, au 138, avenue de la Somme. Le cabinet Marie-Sylvie Delfaut-Gary change enfin de nom et devient "Art & Miss". Les trois structures, composées de 9 personnes, s'adressent aux professionnels, aux institutionnels et aux particuliers.

  • La brasserie Le Parvis, installée dans l'ilot 1 de la ZAC du centre-ville, a fêté jeudi 6 novembre 2014 sa première année d'existence. Une soirée était organisée à cette occasion.

    L'événement a également permis de fêter l'obtention du titre de Maître Restaurateur qui récompense la qualité de la cuisine et garantit la fraîcheur des produits utilisés.

    Pour mémoire, l'ouverture de la brasserie avait représenté un investissement d'1,6 million d'euros (fonds de commerce et travaux) et entraîné le recrutement de 22 employés. 250 couverts sont servis chaque jour.

  • Après plusieurs années de recherche de site, Stokomani ouvre un nouveau magasin mercredi 5 novembre dans le bâtiment précédemment occupé par Darty et propriété de Klépierre. Comme son nom l'indique en partie, Stokomani est spécialisé dans le déstockage de produits de grandes marques. 

    Stokomani fonctionne par arrivages réguliers, plus précisément dans les domaines de la mode, de la beauté, de la maison et de la déco. L'enseigne emploiera une trentaine de personnes. Les recrutements ont en partie été accompagnés par le service emploi-insertion de la ville de Mérignac.

  • La ville de Mérignac vient de communiquer les premiers chiffres de Mérignac Photographic Festival. 1.500.000 personnes ont pu voir les 8 clichés de Jacques-Henri Lartigue affichés sur les baies vitrées du hall B de l'aéroport.

    Plus de 3.000 personnes ont visité l'exposition de Françoise Huguier à la Vieille Eglise et 550 ont découvert à la médiathèque le travail de la photographe Anne Leroy sur le processus de création de la sculpture « Pantalon de jogging et mocassins à pampilles ». 

    Le festival s'accompagne enfin de la création d'une université populaire et trimestrielle de la photographie. Une trentaine de personnes ont participé à la première édition. La deuxième est programmée le samedi 15 novembre à 15h00 à la médiathèque.

  • Dassault Aviation vient d'annoncer une hausse de ses prises de commandes d'avions d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année comparé à la même période de 2013 et a confirmé son objectif de livraisons pour 2014. En chiffres, Dassault Aviation a enregistré 67 commandes de jets Falcon au 30 septembre contre 41 un an plus tôt.

    D'après La Tribune du 30 octobre, une délégation qatarie de très haut niveau est par ailleurs actuellement en France pour négocier le contrat Rafale avec Dassault Aviation. Elle devrait rester trois semaines à Paris pour tenter de conclure l'achat de 36 Rafale. Le Qatar veut équiper sa force aérienne de 72 appareils, dont au moins 36 Rafale. L'armée de l'air qatarie est actuellement équipée de 12 Mirage 2000-5.

  • L'usine de Dassault Aviation de Mérignac finit actuellement d'installer les instruments d'essais à bord du premier Falcon 5X. L'équipement final du fuselage du deuxième avion devrait démarrer en novembre et les travaux sur les autres appareils suivront ensuite au rythme d'un avion par mois. Le premier vol demeure fixé au deuxième trimestre 2015 et la certification finale devrait intervenir fin 2016.

    Le programme de développement du nouveau réacteur qui équipera le Falcon 5X progresse lui aussi comme prévu. Ce moteur totalise à ce jour 1.300 heures de fonctionnement. Son concepteur (Snecma) a lancé la campagne d'essais en vol en juin dernier. En parallèle, les ingénieurs de Dassault testent actuellement l'avionique et les commandes de vol à Istres et Saint-Cloud.

    Les essais statiques et de « fatigue » du Falcon 5X sont également en cours de préparation. Une campagne débutera en janvier. Ces essais supplémentaires s'inscrivent dans une démarche globale visant à garantir la maturité complète du 5X dès sa première livraison. Ces épreuves intenses d'endurance exposeront l'appareil à des niveaux de vibration, humidité, température, pression et autres contraintes qui excèdent ceux que l'avion subira réellement en exploitation.

  • L'office de tourisme numérique merignac-capitale-aeronautique.com poursuit son développement avec la mise en ligne prochaine d'une seconde version. A compter de janvier 2015, l'ergonomie et les modules existants seront améliorés pour offrir une meilleure expérience aux visiteurs et de nouvelles fonctionnalités seront proposées, dont l'annuaire en ligne des entreprises.

    Lancé au début de l'année 2013, le site connaît une fréquentation qui ne cesse d'augmenter au fil des mois. Depuis janvier 2014, 40.000 visites (pour 32.500 visiteurs uniques) ont été enregistrées, soit une croissance de 176% par rapport à l'ensemble de l'année 2013.

    Les connexions depuis l'Aquitaine restent naturellement majoritaires avec 61% du trafic. L'Ile-de-France arrive en seconde position avec 23% du total (+8% par rapport à 2013). Les terminaux mobiles (smartphones, tablettes) continuent quant à eux de prendre une place croissante puisqu'ils représentent 40% des connexions sur l'année 2014 (23% en 2013).

  • Vers Bordeaux Métropole

    Le 28 octobre 2014

    Les équipes et les élus de la ville de Mérignac et de la CUB travaillent depuis plusieurs semaines pour définir et mettre en place l'organisation de la future métropole qui remplacera la Communauté Urbaine à partir du 1er janvier prochain. La naissance de Bordeaux Métropole sera la plus grande révolution institutionnelle et culturelle de l'agglomération depuis 45 ans.

    Le développement économique reste évidemment un des tous premiers enjeux pour Mérignac dans les années à venir. Comme la loi le stipule, la métropole deviendra le chef de file en matière de tourisme dès le 1er janvier prochain. Mérignac, qui entend affirmer son leadership dans le tourisme d'affaires, sera évidemment présente au premier rang dans la future structure de gouvernance pour poursuivre et développer la dynamique de ces dernières années.

    Pour les autres actions de développement économique, la volonté générale est d'optimiser l'organisation des services, de renforcer la complémentarité des actions et la subsidiarité des moyens. La politique d'accueil d'entreprises, le marketing territorial, l'animation économique en partenariat avec le club des entreprises sont au cœur de cette nouvelle ambition. 

  • Alain Anziani, sénateur-maire de Mérignac, a inauguré jeudi 16 octobre, la résidence services seniors Danaé au sein de l'Europôle Sport Santé. Le nouvel établissement, qui propose aujourd'hui 84 logements de 25, 35 et 45 m² à la location, pour un bâtiment d'une superficie de 4.500 m², consolide le pôle de la sortie 12.

    Sur le plan économique, la nouvelle résidence est un projet important qui a représenté 10 millions d'investissements et emploie 15 personnes à temps plein. Pour mémoire, ce sont les groupes Albiac et Vealis, tous deux implantés à Mérignac, qui ont réalisé l'aménagement de la zone et la promotion immobilière.

    L'Europôle Santé, situé en face du Bioparc, est une zone de développement économique majeure qui accueille déjà près de 700 personnes par jour et dont la zone de chalandise s'étend de la Bretagne au pays basque. Trois autres projets devraient sortir de terre dans les mois à venir : un centre de réathlétisation, un résidence hôtelière et Oxygreen, un immeuble tertiaire de 1.000 m².

  • Deux nouvelles enseignes viennent d'ouvrir leurs portes au Village du Meuble. Fin septembre, la marque allemande Musterring, spécialisée dans les canapés haut de gamme, a ouvert dans le même bâtiment que Fly. Sur une surface de 550 m², le magasin emploie 3 personnes. Un espace Stressless (marque scandinave) y est consacré.

    De l'autre côté de l'avenue Jean Perrin, Crozatier, qui connaît des difficultés à l'échelle nationale, a fermé ses portes au profit d'Habitat, qui a ainsi quitté Bordeaux. Ouvert depuis le 10 octobre, le magasin s'étend sur 1.800 m² et emploie 11 personnes. Au total, ces deux ouvertures auront nécessité un investissement de 750.000 euros de la part du groupe Bayle.

    Le Village du Meuble représente aujourd'hui 12 enseignes, 150 CDI et 20.000 m² de surfaces commerciales.

  • Cadera 2.0 inauguré

    Le 24 octobre 2014

    Alain Anziani, sénateur-maire de Mérignac, a inauguré hier le premier bâtiment du programme de rénovation Cadera 2.0. Pour mémoire, le groupe Carle avait racheté l'année dernière six bâtiments de 768 m² dans Cadera sud (parc créé en 1979). Il s'agit de la première opération de requalification urbaine d'une zone tertiaire à Mérignac et est un parfait exemple d'une préoccupation environnementale croissante.

    Le premier bâtiment livré fin juillet a été commercialisé aux sociétés AIA Ingénierie et AIA Management. Le second sera livré fin novembre et sera intégralement occupé par SPIE Communications, société spécialisée dans les services informatiques et déjà implantée à Mérignac dans la zone du Phare.

    L'achèvement de la rénovation d'un troisième bâtiment est quant à lui prévu pour le mois de décembre. La société de transport Expeditors, déjà implantée à Cadera, y partagera l'espace avec un nouvel arrivant, Puma (Kering).

    Pour l'anecdote, CADERA est l'acronyme de Centre d'Activités Diversifiées de l'Echangeur Rocade Aéroport.

  • Après Icom'Unic (2011 et 2012) et B52 (2013 et 2014), le club des entreprises vient de retenir l'agence de communication Covision (www.covision-groupe.com) pour réaliser les éditions 2015 et 2016 de l'annuaire des entreprises. La commercialisation des encarts publicitaires a déjà commencé.

    Réalisé en partenariat avec la ville depuis cinq ans, l'annuaire présente le tissu économique de la ville et les chiffres clés de l'investissement et de l'emploi. Il recense surtout près de 1.500 acteurs économiques. Les principales données sont issues de l'observatoire économique de la ville.

    Tiré chaque année à 5.000 exemplaires, l'annuaire sera disponible et diffusé gratuitement à la fin du mois de janvier 2015.

  • L'agence de la société Brunet AEEI (installation, dépannage et maintenance en génie électrique, génie thermique, courants faibles pour une clientèle professionnelle) vient de déménager dans des locaux neufs de 1.500 m² situés rue Nicolas Leblanc, dans le périmètre de l'ancien site Airborne.

    La croissance de l'agence (6 millions d'euros en 2013, en progression de 10%), qui compte désormais 44 collaborateurs, implantée rue Jean Perrin depuis 2003, nécessitait, en effet, des locaux mieux adaptés à la taille de la structure. Les nouveaux locaux accueillent également les cinq salariés de Brunet Ertia, agence spécialisée dans la maîtrise des températures adaptées à l'activité vinicole.

    Le siège social du groupe, situé à Chasseneuil-du-Poitou (86), compte aujourd'hui 970 collaborateurs, plus de 30 agences et réalise un chiffre d'affaires consolidé de 122 millions d'euros. L'ambition du groupe est de doubler le chiffre d'affaires de l'agence de Mérignac dans les années à venir.

  • Focus sur l'action de l'Etat

    Le 20 octobre 2014

    Pour faire le point sur les différents dispositifs mis en place par l'Etat, la maison des associations accueille une réunion d'information en présence d'Alain Anziani, sénateur-maire de Mérignac, de Michel Delpuech, préfet de la région Aquitaine et de Marie Récalde, députée de la Gironde et adjointe au maire chargée de l'innovation et de l'emploi, lundi 27 octobre prochain à partir de 18h00.

    Le Crédit impôt compétitivité emploi (CICE), les contrats de génération et le certificat de projet seront présentés en détail. Les débats seront ensuite suivis de témoignages d'entreprises et d'un temps d'échange. Pour des questions d'organisation, merci de confirmer votre présence.

    invitation@6gironde.fr 

  • Transtech Aquitaine organisait la 6ème édition de la journée I'NOV PRO, le 9 octobre dernier, à la Maison des Associations de Mérignac. Comme pour les éditions précédentes, I'nov a déployé toute la panoplie d'outils permettant aux inventeurs d'entrer en relation avec des partenaires potentiels.

    Une cinquantaine d'inventeurs ont participé à la manifestation sur l'espace forum et une quinzaine d'entre eux ont participé aux trois concours. Sophie Fiacre a remporté le concours de la catégorie « équipement de la maison » avec son luminaire végétal. Jérôme Bouteille s'est imposé dans la catégorie « bricolage » avec son système de redressage de douelles et Sophie Martinez a remporté la catégorie « sports et loisirs » avec une nouvelle méthode d'apprentissage de l'anglais.

    Une soirée de gala, animée par la journaliste de BFM Eve Chegaray, a ensuite été organisée au château de Grattequina de Blanquefort pour les trente ans de l'association. Transtech Aquitaine relancera dans les prochaines semaines son exposition itinérante « Inventifs ».

  • Acteon change de mains

    Le 17 octobre 2014

    Le laboratoire Acteon, leader mondial dans l’imagerie médicale, le petit équipement et les consommables dentaires, qui était en vente depuis quelques mois, vient de changer de main. Le groupe, composé de 5 filiales majeures (Satelec, Pierre Rolland, de Götzen, Sopro et Sopro Gomeg), compte aujourd’hui plus de 800 collaborateurs dans le monde et réalise 150 millions d’euros environ de chiffre d’affaires (entre 8 et 10% de croissance par an), à 90% dans le secteur dentaire et à 10% dans le secteur médical (endoscopie). 

    C’est Bridgepoint, un fonds d’investissement international, qui vient en effet de racheter les parts d’Edmond de Rothschild, qui détenait 55% du capital, mais qui n’était qu’un « sleeping partner ». Le management (une centaine de cadres) conserve toujours 45% des actions. Une nouvelle directrice générale, Marie-Laure Pochon, a par ailleurs été nommée en remplacement de Gilles Pierson. Le montant de la transaction n’est pas connu.

    A Mérignac, où le siège du groupe et les deux premières filiales (Satelec et Pierre Rolland) sont implantées depuis le milieu des années 80, l’entreprise occupe entre 15 et 17.000 m² et emploie 280 salariés. D’après la direction, 75% du chiffre d’affaires du groupe viendrait de Mérignac, où se situe également une partie de la fabrication et de la R&D (8% du chiffre d’affaires).

  • Cuisinella devient Snaidero

    Le 15 octobre 2014

    Le magasin Cuisinella, implanté sur 240 m² au 43 avenue de la Marne, a changé d'enseigne le mois dernier au profit de la marque italienne Snaidero.

    Fabricant et distributeur de cuisines design, Snaidero fait partie du groupe du même nom qui possède entre autres les marques Arthur Bonnet, Cuisine Plus (acquisition du groupe Valois Habitat en 2000) ou encore Ixina (acquisition du groupe Electro-Cash en 2003), trois enseignes présentes à Mérignac.

    L'ouverture du magasin a Mérignac porte à 25 le nombre de points de vente de Snaidero en France métropolitaine. C'est le premier dans l'agglomération bordelaise, l'établissement le plus proche étant situé à Bergerac.

    Un nouvel emploi a été créé, portant à cinq l'effectif du magasin. 

  • Volotea vise le podium

    Le 13 octobre 2014

    Présente depuis avril 2012 sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, la compagnie low-cost Volotea vient d'annoncer l'ouverture de 4 nouvelles lignes pour la saison 2015. Brest, Corfou (Grèce), Dubrovnik (Croatie) et Prague (République Tchèque) seront ainsi reliées à compter d'avril 2015 et porteront à 21 le nombre de destinations desservies par la compagnie depuis Mérignac.

    Quatrième compagnie de l'aéroport après Air France, easyJet et Ryanair, Volotea compte ainsi dès 2015 accéder au podium au détriment de Ryanair. Son offre en sièges augmentera en effet de 20% avec 450.000 sièges contre 440.000 pour la compagnie irlandaise. Les parts de marché s'établissaient comme suit en 2013 :

    1. Air France/Hop (2.316.433 passagers et 50,6% de parts de marché)
    2. easyJet (928.322 et 20,3%)
    3. Ryanair (291.230 et 6,6%)
    4. Volotea (183.041 et 4%)
    5. British Airways (135.331 et 2,9%).

    L'annonce de l'ouverture de ces quatre lignes s'est accompagnée de la confirmation de l'ouverture de Fuerteventura (Îles Canaries), de Pise (en remplacement de Florence), et de la reprise de Toulon. Calvi cessera par ailleurs d'être desservie, mais la compagnie continuera de proposer des destinations corses avec Bastia, Ajaccio et Figari.

    Volotea, qui a choisi Bordeaux-Mérignac pour être l'une de ses cinq bases avec Nantes, Strasbourg, Venise et Palerme, compte aujourd'hui quatre appareils positionnés sur le tarmac mérignacais et génère 80 emplois directs. 

    Cliquez ici pour consulter la liste des destinations au départ de l'aéroport

  • Michel Mathieu, PDG de Thales Avionics, a annoncé que la branche spécialisée dans les instruments de cockpits civils et militaires du groupe allait regrouper, d'ici à 2017, ses activités de R&D autour de quatre centres d'excellence en France, dans le cadre d'un nouveau plan d'amélioration de sa compétitivité. Le transfert concernerait, selon les syndicats, près de 600 postes.

    Le site de Mérignac regroupera donc dans son nouveau bâtiment l'ingénierie système, la plate-forme de calcul et les interfaces hommes/système. Les postes de développement de calculateurs de vol jusque-là hébergés à Meudon viendraient également renforcer les équipes.

    Cette stratégie de regroupement s'effectuera, a priori, sans licenciements, chaque salarié devant se voir proposer des solutions de reclassement. Les départs naturels d'ici à 2017 devraient aussi faciliter les reclassements. Le niveau record des commandes d'avions devraient en effet assurer à Thales Avionics un volume d'activité soutenu dans les prochaines années. 

    En savoir plus :

  • SDA inaugure sa nouvelle usine

    Le 10 octobre 2014

    La société SDA (sellerie, décoration, aménagement), spécialisée dans la sellerie automatique vient d'inaugurer ses nouveaux locaux dans le parc d'activité Vert Castel. Implantée jusqu'à juillet dernier au Bouscat, la société a investi 1,5 million d'euros dans la réalisation et l'équipement de sa nouvelle usine de 1.600 m² (dont 1.500 sont consacrés à la production).

    Travaillant principalement dans l'habillage haut de gamme de cabines d'aéronefs, SDA se rapproche ainsi de son principal client, Dassault Aviation. SDA intervient sur les Falcon ou encore sur les jets privés d'Airbus pour le compte de sa filiale ACJ (Airbus Corporate Jets).

    L'entreprise, qui emploie aujourd'hui 16 personnes, compte doubler son chiffre d'affaires dans les prochaines années. Pour y parvenir, l'entreprise projette de se développer à l'international. En ce sens, deux certifications (Part 21G, Part 145) sont sur le point d'être obtenues. 

    www.sda33.com

  • L'offre de loisirs s'enrichit

    Le 07 octobre 2014

    Un club d'arts martiaux, Werdum Bordeaux, a ouvert ses portes le mois dernier dans les anciens locaux de Canelec, au 35 avenue du Phare. Implanté sur 170 m², le dojo se compose d'un espace de préparation physique, d'une salle d'entraînement et de vestiaires.

    Il dispense de cours de jiu-jitsu brésilien, de MMA (arts martiaux mélangés), de kickboxing, et devrait élargir le champ de ses activités dans les prochains mois avec notamment des stages pour les professionnels ou des cours de capoeira.

    Deux personnes y travaillent de manière permanente auxquelles viennent se greffer trois professeurs. Un mois après son ouverture, l'établissement enregistre 130 licenciés. Ce nouveau club vient élargir l'offre en sport et loisirs déjà très riche sur le territoire.

  • Le CESA (centre d'essais des systèmes autonomes), né d'un programme collectif porté par la technopole Bordeaux Technowest, associant plusieurs PME d'Aquitaine, financé par l'Etat à 42%, la Région à 38% et construit en partenariat avec la DGAC, franchit deux nouvelles étapes.

    Le CESA devrait tout d'abord se doter d'une troisième zone d'essai à Montalivet (après Dax et Martignas-sur-Jalle), qui permettra de procéder à des essais sur des distances de 50 kilomètres et tester l'inspection d'ouvrages linéaires (SNCF, EDF…).

    Il devrait également proposer très prochainement une école de télé-pilotage, sur le territoire de Bordeaux Aéroparc, intégrant une formation très complète : théorique, technique et pratique en accord avec les directives à venir de la DGAC.

  • Transtech fête ses 30 ans

    Le 04 octobre 2014

    L'association d'inventeurs Transtech Aquitaine fête son trentième anniversaire le 9 octobre prochain. Depuis sa création, Transtech a instruit près de 2.000 inventions, a accompagné la création de plus de 120 entreprises. Le chiffre d'affaires cumulé par ces inventions est estimé à plus de 200 millions d'euros.

    A l'occasion de cet anniversaire, Transtech organise une soirée professionnelle de gala structurée autour de témoignages d'experts de l'innovation et de l'entreprenariat. La soirée sera animée par Eve Chegaray (BFM).

    L'édition 2014 d'Inov Pro est par ailleurs prévue toute la journée du 9 octobre à la Maison des Associations (conférences, forum, concours d'inventeurs, présentation de la revue Inventifs, entre autres).

    http://inovfestival.wordpress.com/

  • Neopost, qui possédait déjà une implantation dans le parc de Pelus, vient de déménager et de se regrouper avec deux de ses filiales (précédemment implantées à Canéjan) sur 380 m² dans un immeuble situé rue Henry Le Chatelier, déjà occupé en partie par la direction régionale de Siemens. Ce regroupement concerne une trentaine de nouveaux emplois.

    Neopost est un fabricant de machines à affranchir et d'équipements de salles de courrier. L'entreprise, créée en 1924 par Havas, est leader sur ses marchés. Neopost est par ailleurs cotée à Euronext Paris et son titre fait partie de l'indice CAC Mid 100. Sa recherche de locaux s'est concentrée exclusivement sur Mérignac.

    La transaction a été réalisée par BNP Paribas Real Estate.

  • L'offre de restauration de la ville vient de s'enrichir de manière originale avec l'ouverture des Diners de NajatSuite à son licenciement économique, Najat Debreu, qui était précédemment assistante de direction dans le BTP, a suivi une formation parrainée Thierry Marx, avant de se lancer à son compte.

    La panoplie de Najat est complète : cours de cuisine, table d'hôte gastronomique à son propre domicile (rue André Maginot), traiteur, préparation de repas chez ses clients. Quelques semaines après son démarrage et grâce, notamment, à un premier article dans Sud-Ouest, l'activité démarre et le bouche-à-oreille fonctionne à plein.

  • Save the date pour Medispace

    Le 01 octobre 2014

    Pour sa deuxième édition, le colloque MediSpace spécialisé sur les transferts de technologies du spatial vers le médical évolue vers une formule plus complète avec en matinée des conférences qui présenteront des sujets avec une évidente interaction au niveau industriel des filières médicales et spatiales. Elles présenteront des technologies ou procédés innovants (animées par des experts sur le marché) et leurs applications d’aujourd’hui et de demain dans le domaine du médical.

    L’après-midi, la formule sera enrichie cette année par des rencontres d’affaires qui auront pour objectif de proposer aux entreprises ou à l’organisme fournisseur/prestataire de répondre de manière personnalisée à la problématique des donneurs d’ordres, grâce à des rendez-vous personnalisés d’une durée de 20 minutes.

    La manifestation se tiendra le jeudi 4 décembre à la Maison des Associations.

  • Et POP !

    Le 30 septembre 2014

    La société POP (pilotage opérationnel de la performance) vient d’emménager au 15, avenue Neil Armstrong dans des locaux composés de 167 m² de bureaux et de 267 m² d’entrepôts. POP forme et accompagne des entreprises au « lean durable », une méthode de travail adaptée à l’usine du futur.

    POP reproduit une ligne de production. Le concept est importé de l’étranger (Allemagne, USA, Royaume Uni). Cinq acteurs en France proposent ce type de formation, mais POP est cependant la seule à disposer d’une usine complète allant de l’atelier aux bureaux.

    Le site emploie 3 personnes. Les premières formations sont prévues le 26 septembre. A terme, POP souhaite devenir la structure de référence en lean durable pour la région Aquitaine. Cinq cent journées de formation et 2 recrutements sont prévus dès la première année.

    La transaction a été réalisée par Area Tertiaire.

  • Du mouvement à Chemin Long

    Le 29 septembre 2014

    Le multi store du groupe Beaumanoir a ré-ouvert ses portes le 19 septembre, rue Euclide, dans la zone d’activité de Chemin Long. Le projet a permis, après obtention d’une CDAC, d'adapter le magasin aux derniers concepts du groupe, de moderniser les façades, d’aménager les locaux sociaux et de réaliser une extension de la surface commerciale de 210 m².

    L’investissement réalisé est de 250.000 euros. L’extension permet, après Cache-Cache et Bonobo, d’accueillir la marque Bréal, ainsi qu’un corner dédié aux cosmétiques de la marque Flormar (groupe Yves Rocher). Six emplois supplémentaires ont été créés (pour un total de 13) et l’objectif du groupe est de réaliser à terme un chiffre d’affaires compris entre 2 et 2,5 millions d’euros.

    Le groupe Beaumanoir est un acteur majeur de l'habillement en France puisqu'il représente 10% du marché. Il exploite notamment 140 multi stores semblables au magasin mérignacais. 

  • La commission transports de la CUB a apporté, le 18 septembre dernier, de nombreuses précisions sur la future liaison par tram entre l’aéroport et le centre ville de Bordeaux. Concrètement, l’aéroport sera relié, dès 2019 et sans rupture de charge, au réseau de transport en commun pour rejoindre le centre-ville de Bordeaux et le dispositif de TER et TGV de la gare. Un autre réseau devrait également relier l’aéroport à la gare de Pessac Alouette.

    Cette annonce est une avancée majeure pour le développement économique de cet axe. L’aéroport et ses 4,6 millions de passagers par an, soit 12.600 visiteurs quotidiens, est la porte d’entrée économique de l’agglomération bordelaise. En empruntant l’avenue Kennedy, le tramway desservira également la zone commerciale Mérignac Soleil, première polarité de la Ville avec 7 millions de visiteurs par an (soit 19.200 visiteurs par jour).

    Chaque jour, 2.000 salariés se rendent à l’aéroport pour travailler, 9.500 dans le secteur Pelus / Cadéra / Kennedy /  Roland Garros, 500 au parc Innolin, 1.300 au parc Saint-Exupéry, 2.200 dans la zone commerciale Mérignac Soleil / Village du meuble / Chemin long. Ce sont donc au moins 50.000 personnes qui  fréquentent quotidiennement les zones d’activités traversées par l’avenue Kennedy (intra et extra-rocade). Ce chiffre peut doubler en période de pic (samedis de solde par exemple, salon Vinexpo).

    Quatre des cinq plus gros investissements du territoire (90 millions d’euros pour le 45ème Parallèle, 80 millions pour la concession SSP de l’aéroport, 68 millions pour l’extension de Mérignac Soleil et une enveloppe comprise entre 85 et 105 millions d’euros pour le tram) se situent le long de cet axe.

  • Aéronum se remplit

    Le 26 septembre 2014

    La SPL Bordeaux Aéroparc a ouvert le 15 juillet dernier un deuxième hôtel d’entreprises, Aéronum, au 4, avenue Charles Lindbergh. Vacant depuis plus de deux ans à la suite du départ de la société Rexel, cet immeuble de 850 m² a été rénové pour accueillir de nouvelles entreprises.

    CAE, grand groupe montréalais spécialisé dans la simulation, la modélisation et la formation aéronautique, s’est installé dans ces locaux. Actif depuis 4 ans sur Mérignac avec des formations assurées au Quality Suites auprès des mécaniciens de Dassault Aviation, son arrivée à Aéronum traduit la volonté du groupe de s’ancrer sur le territoire. Trois salariés sont présents sur le site.

    Une conciergerie d’entreprise, Cap Facility, s’y est également implantée. Créée en 2010 par Sophie Delval, la société était jusqu’alors basée à la technopole Bordeaux Montesquieu, à Martillac. A destination avant tout des TPE et PME, Cap Facility doit répondre à la fois aux besoins des entreprises et des salariés.

  • Dolist, de Mérignac à Mérignac

    Le 24 septembre 2014

    Dolist, spécialiste de l'e-mail et du data marketing, qui est actuellement implanté dans l'immeuble Pelus Plaza, 16, avenue de Pythagore, vient d'acquérir un immeuble de 800 m², situé 6, avenue Henry Le Chatelier.

    Après une rénovation complète des locaux, l'équipe de Dolist, constituée d'une cinquantaine de personnes, emménagera fin octobre. Un reliquat de 200m² de bureaux est par ailleurs destiné à la location.

    Pour suivre le renforcement de son activité de services et un positionnement de plus en plus axé sur la data, Dolist a recruté 6 personnes depuis 1 an et a pour objectif d'intégrer 5 nouvelles recrues dans les 6 prochains mois. Parmi les profils en vue : direction commerciale, consulting ou encore développement « user experience web » (UX).

    La transaction a été réalisée par Activ et Area Tertiaire.

  • Près de 4000 spectateurs se sont pressés aux Escales d'été durant les mois de juillet et août !

    La soirée d'ouverture a remporté un vif succès en accueillant 600 spectateurs. Au total ce sont 17 compagnies (2 de Mérignac, 7 de Gironde, 5 de France, 3 de l'étranger), soit 91 artistes et techniciens, qui vous ont concocté ces huit semaines de festival. Les parcs de Bourran et de l'Hôtel de ville constituent toujours un écrin apprécié pour des spectacles originaux, mais vous êtes aussi venus nombreux pour « 1er round » de la Compagnie Tango Sumo qui se déroulait dans la cour de l'école du Parc.

    Merci de votre fidélité et à l'année prochaine !

  • La mutation commerciale de Chemin Long se poursuit, puisqu'un deuxième établissement Eat Salad (concept de salades « sur mesure » et à la demande 7 jours sur 7), 17 mois après l'ouverture et le succès immédiat de celui du cours d'Albret à Bordeaux, doit ouvrir à la fin du mois de septembre.

    Le nouveau restaurant s'implantera dans un local neuf de 200 m² situé avenue de la Somme (à côté de l'Escale à pizzas et en face de la boulangerie Madalozzo) et emploiera une quinzaine de personnes. L'enseigne devrait ensuite se développer en franchise à Pessac et à Bordeaux-Lac.

    Une campagne de distribution massive de flyers est prévue pour la fin du mois. La transaction a été réalisée par Tourny Meyer.

  • Un second volet de cette étude s'attardait sur la perception du territoire par les touristes d'affaires. Selon eux, l'atout principal de Mérignac est la concentration d'un pôle hôtelier d'envergure et de qualité, d'infrastructures de transport (aéroport, tramway, rocade) et d'un tissu économique dense et dynamique idéalement situé entre Bordeaux et le bassin d'Arcachon.

    Les lieux d'intérêts les plus spontanément cités sont bien évidemment l'aéroport, le centre commercial Mérignac-Soleil ou encore la clinique du sport. L'office de tourisme numérique semble par ailleurs adapté aux habitudes d'une clientèle ultra connectée qui recherche en priorité les informations touristiques sur internet.

    Les touristes et voyageurs d'affaires manquent cependant de temps pour visiter plus largement le territoire qu'ils perçoivent encore bien souvent uniquement à travers sa dimension économique. 

  • L'observatoire économique de la ville a réalisé cet été une enquête sur les touristes d'affaires afin de cerner leur comportement et estimer les retombées économiques directes de la filière.

    Cette étude a ainsi permis d'identifier le profil type du touriste d'affaires à Mérignac : c'est un homme âgé de 30 à 50 ans, qui se rend sur le territoire par avion et qui y séjourne en moyenne 3 nuits.

    Sa dépense journalière moyenne atteint 164 euros et comprend principalement l'hébergement (83 euros) et la restauration (37 euros). Viennent ensuite les dépenses liées au transport (location de voiture, taxi) pour 23 euros et celles liés aux loisirs (shopping, visites, cinéma, spectacles…) pour 21 euros.

    Pour les seuls établissements classés entre 3 et 4 étoiles, le nombre de nuitées liées au tourisme d'affaires est estimé à 282 000 en 2013 (soit 75% du total). Sur ce petit échantillon, les retombées économiques directes dépassent ainsi les 46 millions d'euros. 

  • L'entreprise Sinéo vient d'emménager, début juillet, dans le parc de Vert Castel. Sinéo a été créée en 2003, l'année de la canicule. Face à l'interdiction de laver sa voiture à l'eau cet été là, l'entreprise se positionne sur le nettoyage de véhicule sans eau.

    La spécificité de l'offre Sinéo est l'utilisation de produits 100% naturels et écologiques. Sinéo est leader sur ce segment de marché et ses clients sont majoritairement des professionnels (concessionnaires auto, responsables de flottes de véhicules, collectivités).

    Depuis 2008 l'entreprise est conventionnée par l'Etat en tant que "entreprise d'insertion", ce qui lui ouvre le droit à une aide de 10.000 euros par an et par salarié en insertion. Le site de Mérignac emploie 20 salariés (dont 9 en insertion).

  • Annoncée en juin dernier par le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian, le commandement du soutien des forces aériennes (CSFA), implanté depuis 2006 à Mérignac et le commandement des forces aériennes (CFA) implanté à Dijon, ont fusionné sous une seule entité, le CFA.

    Le général Serge Soulet, à la tête des deux commandements depuis septembre 2013 a ainsi quitté Dijon pour prendre ses fonctions sur la base aérienne 106 le 1er septembre dernier. Une trentaine de militaires l'ont suivi.

    Le reste des effectifs de la base 102 de Dijon-Longvic (300 militaires) devraient à leur tour déménager à Mérignac l'année prochaine. Aux deux brigades aériennes déjà présentes (BASAA, BAAMA) vont s'ajouter les quatre présentes à Dijon (BACE, BAAC, BAFSI, BAAP).

    Après l'arrivée de la SIMMAD, structure intégrée de maintien en condition opérationnelle, en 2012, le regroupement du CFA renforce une nouvelle fois la base aérienne 106, premier employeur de la ville avec 3.300 personnes.

  • Installée temporairement dans le centre d'affaires Bordeaux Technowest suite à l'incendie en 2011 de son atelier de production situé à Canéjan, la société Prodec Métal a pris place dans ses nouveaux locaux le 1er septembre.

    Situé rue Thierry Sabine en plein cœur de l'Aéroparc, à proximité du circuit automobile, le bâtiment de 5.600 m² aura demandé 8 mois de travaux et un investissement de 15 millions d'euros.

    Spécialisée dans le traitement de surface pour le secteur aéronautique, Prodec Métal participe notamment à l'aménagement intérieur du Falcon. La société réalise un chiffre d'affaires de 4,5 millions d'euros dont la moitié à l'export. Elle emploie aujourd'hui 50 salariés et prévoit de créer 15 nouveaux postes dans les prochaines semaines.