[Aller au menu]

Dassault rappelle ses engagements pour une aviation d’affaires plus verte

  •  : Facebook
  •  : Twitter
  •  : Linkedin
  •  : Viadéo
Le 08 décembre 2015

A l’occasion de la COP21, Dassault Aviation vient de rappeler ses engagements en matière environnementale. Au sein du programme CleanSky porté par la Commission Européenne et la plupart des acteurs aéronautiques européens, il est plus particulièrement impliqué dans la plate-forme technologique Smart Fixed Wing Aircraft (SFWA), qui prépare les voilures du futur et les architectures d’arrière-corps silencieux (masquage du bruit des moteurs vers le sol).

Dans le même programme, Dassault est également coresponsable de la plate-forme « eco-design », avec l’institut de recherche allemand Fraunhofer, qui vise à rendre la fabrication, la maintenance et le démantèlement des avions plus écologiques : réduction des ressources (eau, énergie) et des quantités de matières premières utilisées, élimination des rejets gazeux (CO², COV) et liquides (huile de coupe, eaux souillées). Dans ce domaine, les enjeux portent notamment sur les technologies de « green manufacturing »: matériaux composites, nouveaux alliages légers, nouveaux procédés d’usinage, fabrication additive ou impression 3D.

Dassault Aviation est enfin impliquée dans le programme CORAC dans le cadre duquel, il étudie cinq thèmes principaux : un démonstrateur de voilure composite, l’avionique modulaire étendue aux avions d’affaires, le cockpit du futur, l’avion plus électrique et le traitement des sources de bruit des cellules d’avion. Ces travaux sont financés à 50 % par l’Etat, dans le cadre du Projet d’Investissement d’Avenir (PIA), et à 50 % par les industriels eux-mêmes.